Lactalis va devoir revoir son offre pour s’emparer de l’Egyptien Arab Dairy

|

Alors que Pioneers Holding vient d’améliorer son offre de reprise pour le laitier égyptien Arab Dairy, le groupe agroalimentaire français Lactalis va devoir revoir la sienne pour rester dans la course.

Pioneers Holding et Lactalis sont les deux seuls candidats pour la reprise de l'égyptien Arab Dairy.
Pioneers Holding et Lactalis sont les deux seuls candidats pour la reprise de l'égyptien Arab Dairy.

La bataille pour le contrôle de la société fromagère égyptienne Arab Dairy n’oppose désormais plus que l’Egyptien Pioneers Holdings au Français Lactalis (Président, Lactel, Bridel...). Cela fait suite au retrait du Saoudien Arrow Food Distribution et du Danois Arla Foods. Selon l’agence Ecofin, les acquéreurs potentiels de la compagnie égyptienne ont jusqu’au 22 janvier 2015 pour soumettre leurs offre.

L’extension du délai intervient après une offre améliorée de Pioneers Holdings qui a évalué l’action du laitier à 59,20 livres égyptiennes. Lactalis, son concurrent, qui avait offert 58 livres égyptiennes pour l’action d’Arab Dairy sera donc obligé de revoir son offre à la hausse pour triompher dans cette guerre des prix. Une bataille qui traduit le regain d’intérêt des investisseurs pour l’Egypte, après le printemps arabe.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres