Lactel s'adapte au type de consommateurs

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour répondre aux demandes des magasins de proximité et aux différents types de clientèles, Lactel, chez Lactalis, propose des linéaires avec des offres modulables. La marque s'attaque également au problème de l'achat unitaire en développant une ramette. Une bonne réponse pour éviter les packs éventrés.

Le rayon Lait de consommation UHt

La bonne idée Alors que les achats unitaires sur le lait ne cessent de progresser, Lactel a mis en place une ramette de bouteilles à l’unité afin de lutter contre les packs éventrés.

Un projet, deux réponses. Lactel, souhaite en finir avec le rayon lait banalisé et mal perçu par les consommateurs. Ainsi, l'industriel veut redonner une connotation positive de ce marché, riche en imaginaire. Il a alors opéré une segmentation plus claire du rayon avec deux univers distincts : les laits spécifiques (bio, grandir et plaisir, facile à digérer) et les laits classiques (écrémé, demi-écrémé et entier).

 

Approche atypique

Grâce à une signalisation percutante, le confort d'achat des consommateurs est renforcé. Mais toute l'originalité du concept réside dans la différenciation possible du rayon en fonction de la clientèle du magasin. « Par exemple, on peut imaginer un plan, avec une offre plus importante sur le grandir et plaisir, pour les familles avec enfants et un rayon différent, avec une surexposition du bio et du facile à digérer, pour la clientèle plus senior », détaille Étienne Verdier, directeur du développement des ventes chez Lactel. Cette approche atypique permet ainsi de se lancer à l'assaut des magasins de proximité, dont les attentes et les besoins des consommateurs sont différents des hypers.

Les résultats de la nouvelle segmentation sont positifs sur les rayons implantés, avec des hausses des ventes en volume de 1,8 % et de 2,2 % en valeur.

Étienne Verdier, directeur développement des ventes chez Lactel

 

Les unitaires séduisent

Cette nouvelle recommandation a déjà généré des résultats positifs. Quatre semaines après les rayons implantés, les ventes en valeur de la catégorie ont augmenté de 2,2% et de 1,8% en volume. Par ailleurs, pour lutter contre les rayons « sales » et les packs éventrés, Lactel a développé une ramette verticale conçue pour les achats de bouteilles unitaires, à glisser sur le linéaire. « Le poids des achats unitaires ne cesse de progresser. Par exemple, en supers, il représente plus de 40%, il fallait donc trouver une réponse », note Étienne Verdier. Une solution qui a l'air de séduire les enseignes.

Les mots du merchandising

  • LINEAIRE (QUALITATIF) Analyse de l'emplacement des produits et ses conséquences sur le chiffre d'affaires.
  • LINEAIRE (QUANTITATIF) Analyse des quantités de produits proposés et ses conséquences sur le chiffre d'affaires.
  • MERCHANDISERS Personnel des enseignes ou de fournisseurs qui analyse les rayons, dispose les produits de manière à en obtenir le meilleur rendement possible, réapprovisionne les rayons, les rend plus attractifs en les mettant en ordre.
  • MERCHANDISING Analyse du rayon puis réorganisation en fonction du meilleur rendement que l'on peut en tirer dans le magasin concerné. Le merchandising est évolutif, il doit tenir compte de multiples paramètres. Une discipline éminemment complexe.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2300

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA