Lait : les syndicats ne s’entendent pas sur la hausse du prix

Les syndicats agricoles ne s’entendent toujours pas sur le montant de la hausse des prix du lait pour le premier semestre 2010. Le président du syndicat agricole Coordination rurale, François Lucas, a estimé ce lundi que la hausse de 3 à 8% demandée par la fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), branche du syndicat majoritaire (FNSEA) n’était « pas acceptable », car « elle reste en deçà des coûts de production du lait ». Son organisation réclame un prix de 400 euros la tonne, contre un prix annuel qui s’établit, pour 2009, entre 262 et 280 euros.  Sur le terrain, la pression des producteurs ne faiblit pas. Dans l’Ouest, ils se préparent ainsi à une nouvelle journée de mobilisation, demain mardi.  

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter