Marchés

Laïta se prépare à la fin des quotas laitiers

La coopérative Laïta (Paysan breton) veut « continuer de valoriser le lait de ses producteurs ».
La coopérative Laïta (Paysan breton) veut « continuer de valoriser le lait de ses producteurs ».

Pour répondre à la fin des quotas, prévue pour 2015, la coopérative laitière Laïta entend valoriser le lait et ne pas miser sur l’accroissement des volumes à tout prix. « Aujourd’hui, nous entrons dans une logique de performance économique et de rentabilité. Le concept évolue, et il faut continuer de valoriser le lait de nos producteurs », confie Dominique Chargé, président de Laïta et président de la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL).

La coopérative, qui compte plus de 7 000 producteurs laitiers et réalise un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros en 2013, veut donner des perspectives aux éleveurs quant à leur possibilité de développement tout en prenant en compte la construction de leur projet individuel. Ainsi, les marques de la coopérative, dont la principale, Paysan breton, ont commencé à se diversifier et à s’étendre à l’international, comme en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique et en Russie. L’export pourrait s’avérer être un bon relais de croissance pour gérer l’après-quotas.C. H.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter