Lara, cheffe d’entreprise U

Après une carrière de salariée dans la grande distribution, Lara choisit l’indépendance avec U en devenant propriétaire du Super U d’Ouilly-le-Vicomte (Calvados). Récit d’un parcours réussi.

Partager
Lara, cheffe d’entreprise U

« Mon mari et moi avons commencé à réfléchir à cette idée au printemps 2020 en plein confinement … Nous pensions ce rêve inaccessible », sourit Lara. Deux ans plus tard, la voilà, à 42 ans, à la tête d’un magasin Super U de 2000 m2, à Ouilly-le-Vicomte (Calvados), en périphérie de Lisieux, avec à ses côtés son mari, Jean-Philippe, en passe lui aussi de devenir associé. L’aboutissement d’une carrière professionnelle impulsée par une passion familiale : le commerce.

Après des études d’économie, Lara s’est en effet très vite tournée vers le secteur de la grande distribution. « Mes parents tenaient des bars/brasseries. Le commerce, c’est ma vie.
J'ai fait mes armes au sein d'une autre enseigne de grande distribution pendant dix ans, comme cheffe de rayon puis cheffe de secteur des hypermarchés. Ensuite, j’ai travaillé trois ans chez Leroy Merlin en qualité de cheffe de secteur ».

C’est à la veille de leurs 40 ans que le couple commence à s’imaginer un autre avenir professionnel. « Jean-Philippe était conseiller en entreprise dans le milieu bancaire et directeur financier en entreprise. Nous avions tous les deux acquis une certaine maturité professionnelle. Notre couple, avec nos trois enfants, était solide. C’était le moment », commente Lara.

Le choix d’un engagement social, local et environnemental

Leur décision prise, le couple décide de postuler sur U Emploi (https://u-emploi.com/franchise-grande-distribution/contacter-associe), le site de Système U pour devenir associé.

« Système U était pour nous une évidence, explique cette dirigeante. Chez U, nous sommes des commerçants libres et indépendants, rassemblés au sein d’une coopérative où chaque magasin détient une voix et s’implique au travers notamment de Groupes d’Echanges et de Propositions (GEP). Chez U, l’organisation permet de nombreux échanges, il y a un véritable esprit coopératif. Nous nous sentons proche des valeurs de U, nous partageons un même engagement social, local et environnemental vis-à-vis de nos collaborateurs, de nos clients et des producteurs. Ce sont ces valeurs humaines et professionnelles qui nous ont séduites et dont nous voulons être les garants au quotidien ».

Après une série d’entretiens avec un jury d’associés tous chefs d’entreprise U et une journée test à Rungis, Lara et Jean-Philippe sont sélectionnés par l’enseigne. « Au regard de mon parcours professionnel, c’est moi qui ait été choisie comme associée. Jean-Philippe le sera dans quelques mois », précise Lara.

Douze mois d’acculturation

Commence alors pour cette mère de famille un parcours de formation complet. « J’ai démissionné en décembre 2020 de mon ancien poste. Et, à partir de janvier 2021, j’ai suivi 12 mois d’acculturation en magasin chez Système U dont 30 jours de formation théorique à Rungis. Cette formation m’a permis de m’acculturer au fonctionnement de la coopérative, de comprendre l’ADN de l’Enseigne, ses valeurs, ses engagements et atouts pour l’indépendant. Ce parcours nous met rapidement en lien avec les femmes et les hommes de U. Ce n’est qu’une fois cette formation validée, via notamment un mémoire, que nous avons pu nous mettre en quête d’un magasin. Aujourd’hui, le cycle a évolué, les postulants étudient les magasins au démarrage de la formation théorique. Nous avons eu beaucoup de chance car très vite un projet de rachat de magasin, en adéquation avec notre budget et nos aspirations, s’est présenté à Ouilly-le-Vicomte ».

La famille vit alors à Caen, à 45 minutes de là, et décide de déménager. « Notre projet est devenu un projet de famille. Nos enfants, qui ont 5, 11 et 12 ans, n’étaient pas très enthousiastes au début, mais quand ils ont découvert le magasin, ils ont eux aussi été conquis ».

Déjà dix embauches

Aujourd’hui, le couple ne regrette rien. « C’est une aventure professionnelle et familiale formidable », se réjouit Lara. Ils ont d’ores et déjà lancé d’importants travaux afin que le magasin réponde mieux aux nouvelles attentes des consommateurs.

« Nous allons cet automne réaménager la partie accueil/services et mettre en place un snack. Puis, début 2023, nous changerons les vitrines du frais et nous retravaillerons les métiers de l’alimentation pour développer le fait maison : la boucherie, la charcuterie traditionnelle et la poissonnerie ».

Parallèlement, le couple réactualise les assortiments et créé de nouvelles relations avec les producteurs locaux. « Chez U, nous faisons du commerce autrement. Plus que jamais, nous devons défendre le pouvoir d’achat de nos clients et développer le consommer local ».

Les résultats sont là. Depuis la reprise, le magasin a vu son chiffre d’affaires augmenter et Lara a pu recruter dix nouveaux collaborateurs. « On a embauché trois managers de niveau bac + 4, pris deux contrats d’apprentissage, recruté des jeunes en décrochage scolaire via la mission locale… C’est aussi ça la mission des magasins U: s’engager dans le développement de l’économie locale et ainsi contribuer à la dynamique de l’emploi local ».

Sujets associés

À LIRE AUSSI