Marchés

Lasagnes au cheval: Findus et son fournisseur français vont saisir la justice

|

Dossier Findus, et le fournisseur français de viande Spanghero, ont annoncé qu'ils allaient saisir la justice face au scandale de la découverte de viande de cheval dans des plats censés contenir du boeuf uniquement.

 Findus s'est dit "trompé" et a annoncé qu'il déposerait dès lundi une plainte contre X. "Nous avons été trompés", a déclaré le directeur général de Findus France, Matthieu Lambeaux, dans un communiqué, "nous porterons plainte contre X dès lundi".

Le fournisseur de viande Spanghero, établi à Castelnaudary dans le sud-ouest de la France, a également annoncé qu'il poursuivrait devant la justice le producteur roumain auprès duquel il s'était approvisionné. "Nous avons acheté de la viande de boeuf origine Europe et nous l'avons revendue. S'il s'agissait bien de cheval, nous allons nous retourner contre le fournisseur roumain", a déclaré Barthélémy Aguerre, président de Spanghero.

Le président de Spanghero n'a pas livré le nom du fournisseur roumain, assurant qu'il ne l'avait pas sur lui. Vendredi soir, c'est un autre acteur de cette chaîne agro-alimentaire, la société française Comigel, spécialisée dans la fabrication de plats surgelés, qui avait indiqué que la viande incriminée venait de Roumanie, via le fournisseur Spanghero.

La découverte de viande de cheval dans des lasagnes censées être au boeuf a provoqué un scandale au Royaume-Uni --où le cheval est vénéré et sa consommation taboue-- et entraîné le retrait vendredi des plats incriminés en France, pays d'origine de la viande, et en Suède.

Une affaire désastreuse pour l'image de Findus. Car après une année 2012 satisfaisante, avec un chiffre d'affaires en progression de 7,6%, à 211 M €, et une position de leader confirmée sur les surgelés salés, la marque Findus s'était lancée en 2013 des défis de taille : une croissance de 10% et un intérêt pour le made in France encore plus prononcé!

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter