Marchés

LDC a bien résisté à la flambée des céréales en 2012-2013

|

RÉSULTAT L'industriel de la volaille LDC, propriétaire des marques Loué et Le Gaulois, a bien résisté à la flambée des matières premières en 2012-2013 avec un résultat net part du groupe en hausse de 7%.

ldc logo

Ce dernier s’établit à 60,5 millions d'euros au cours de l'exercice clos fin février, contre 56,4 millions un an plus tôt. Les ventes annuelles du groupe ont progressé de 5,4% à 2,9 milliards Le résultat opérationnel courant ressort lui à 85,9 millions, en repli "limité" de 8%.  "Les résultats sont quand même satisfaisants malgré l'impact des matières premières", les céréales représentant tout de même 60% du coût de production d'une volaille, a commenté Roland Wolfrum, directeur financier lors d'une conférence de présentation des résultats. Ce sont les produits élaborés qui apportent de la valeur ajoutée au groupe avec de nouveaux produits comme les filets de poulet pré-découpés ou les plats cuisinés Marie "Juste cuisson".

100% de viande françaises dans les plats

Pour l'exercice 2013-2014, le groupe préfère "la prudence", surtout avant de connaître l'état des récoltes des céréales, en août/septembre, qui donnera une indication précieuse de l'évolution des prix des matières premières. Par ailleurs, le groupe compte renforcer ses approvisionnements de viande en France et promet 100% de viande et charcuterie françaises dans tous ses plats d'ici à la fin de l'année.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter