LDC prévoit une année 2011 difficile

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Si le premier volailler français est en avance sur son plan d'intégration d'Arrivé, il a pris du retard sur celui de Marie. Et craint les conséquences des hausses des coûts des matières premières.

Denis Lambert, PDG de LDC, espère une revalorisation tarifaire en janvier.
Denis Lambert, PDG de LDC, espère une revalorisation tarifaire en janvier.

LDC n'avait pas besoin de cela. Alors qu'il vient, coup sur coup, d'absorber son concurrent Arrivé et le spécialiste des produits traiteurs Marie, le numéro un français de la volaille doit faire face aux hausses des coûts de matières premières. Le groupe, qui réalise 85% de son chiffre d'affaires en France, estime avoir quasiment compensé celles intervenues entre mai et octobre, en obtenant, selon les enseignes, 6 à 8% d'augmentations tarifaires. Mais Denis Lambert, PDG, considère que, pour atteindre ses objectifs, une « revalorisation sera nécessaire en janvier », de l'ordre de 5 à 6%, aussi bien pour la volaille que pour le traiteur.

 

Marie en perte

Mais cette question sensible n'est pas le seul problème du groupe. Si celui-ci prévoit « un second semestre difficile » pour son exercice clos fin février 2011, c'est aussi parce qu'il rencontre des difficultés à intégrer la société Marie, acquise l'an dernier. LDC, qui tablait sur un retour à l'équilibre dès 2010 pour ce spécialiste du traiteur, vient de reporter cette perspective à 2012. La marque a perdu des parts de marché et le groupe a mis les moyens pour la relancer, sous forme « de dégradations tarifaires et d'une augmentation des investissements publicitaires », explique Denis Lambert. Au premier semestre 2010-2011, Marie a ainsi accusé une perte de 3,6 millions d'euros. Du coup, deux chantiers ont été retardés, pour « préserver la qualité du service client » : l'internalisation de la logistique, qui s'achève, et le basculement de l'informatique sur le système LDC, qui sera effectif fin mars.

Le groupe escompte 3 millions d'euros d'économie sur les fonctions informatiques et logistiques et 1 million après le déménagement du siège, qui change de site, tout en restant à Rungis, le 1er avril 2011. Des provisions de 13,3 M€ ont été passées pour frais de restructurations sur 2010-2011, dont 10 M€ au titre du plan de sauvegarde de l'emploi (99 postes concernés), qui a également pris du retard.

 

Arrivé se modernise

Néanmoins confiant, LDC a programmé 5 M€ d'investissements industriels sur le site de Viriat, qui produit des quiches, tartes, pâtes à dérouler et gratins, le coeur d'activité de Marie. La filialisation de l'activité surgelés sera par ailleurs effective au 1er janvier 2011. Son sort (conservation, partenariat ou cession) sera décidé au cours de l'été 2011.

Dans ce contexte, LDC est plus satisfait par Arrivé, l'autre entreprise acquise l'an dernier, dont l'intégration a pris de l'avance sur les prévisions. Arrivé a généré 4,8 M€ de résultat opérationnel au premier semestre de l'exercice, pour 159,1 M€ de chiffre d'affaires. Après la fermeture en octobre de l'abattoir de dindes LDC de Chantonnay, en Vendée (activité transférée chez Arrivé à Saint-Fulgent) et d'une plate-forme logistique, la restructuration (2,7 M€ de provisions sur l'exercice) s'achève. Arrivé bénéficie d'un plan d'investissement industriel de 30 M€ sur trois ans, dont 6 M€ en 2010-2011. LDC, qui prévoit au total 40,1 M€ d'investissements sur l'exercice, a les moyens de ses ambitions : sa capacité d'autofinancement atteint 67,3 M€.

Les chiffres

    Un bénéfice net semestriel en baisse :

  • 1,23 Mrd € (+ 33%) : Chiffre d'affaires net
  • 47,8 M€ (+ 23%) : Résultat opérationnel courant
  • 22,2 M€ (- 13%) : Résultat net part du groupe
  • (Premier semestre de l'exercice 2010-2011*)

    Pertes sur le traiteur pour l'exercice : Prévisions de l'exercice 2010-2011 par activité*

  • Volaille France : 73 M€ de résultat opérationnel courant
  • International : 7 M€ de résultat opérationnel courant
  • Traiteur : - 3 M€ de résultat opérationnel courant
  • (* Exercice clos fin février 2011, Source : LDC)

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2161

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA