LDC/Sofiprotéol : feu vert pour créer un géant de la volaille

|

Feu vert pour l’alliance entre LDC et Sofiprotéol. Les deux groupes vont pouvoir s’allier et créer un géant dans le secteur de la volaille, grâce à l’avis favorable de l’Autorité de la concurrence.

LDC et Sofiproteol vont se spécialiser dans un maillon de la chaine pour créer un mastodonte dans le secteur de la volaille.
LDC et Sofiproteol vont se spécialiser dans un maillon de la chaine pour créer un mastodonte dans le secteur de la volaille.

L’autorité de la concurrence vient de donner son feu vert. LDC va pouvoir racheter les activités d'abattage et de vente de volailles de Glon Sanders, la filiale animale de Sofiproteol. LSA avait expliqué, en exclusivité, les tenants et aboutissants de l’opération. Au final, les deux acteurs vont se spécialiser chacun sur un maillon de la filière pour devenir in fine LE poids lourd de la volaille en France… et en Europe.

déjà leaders

Le pari n’était pas gagné d’avance, car les deux groupes sont déjà leader sur leur secteur respectif. Mais les actifs de Glon ne sont présents que sur le segment des marques de distributeur. « Or, s'agissant de la vente de produits alimentaires à destination de la grande distribution, cette dernière dispose d'un pouvoir de négociation important vis-à-vis de ses fournisseurs, particulièrement en ce qui concerne son approvisionnement en MDD. » précise l’Autorité par la voie d’un communiqué.

Elle a par ailleurs relevé que LDC continuera à faire face à la concurrence de plusieurs concurrents à l'issue de l'opération (notamment Terrena Gastronome, Maïsadour/FSO/Delpeyrat et Ronsard) qui seront en mesure d'animer la concurrence en prix. L’avis repose aussi sur la spécificité du secteur de la volaille, qui doit faire face en France au poids croissant des importations.

Diviser pour mieux regner

Par ce jeu de ventes de sites, Sofiprotéol se renforce ainsi sur la nutrition animale. LDC, qui produisait principalement pour la grande distribution, se diversifie : il s’attaque désormais à la restauration hors domicile et aux produits intermédiaires alimentaires (PAI) à destination des industriels. Il bénéficie par ailleurs du savoir-faire des filiales cédées par Sofiprotéol et pourrait s’en servir pour moderniser encore son offre dans les linéaires des grandes surfaces.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter