LDLC : coup de frein sur les ventes high-tech au troisième trimestre

|

Le groupe a publié ses chiffres pour le troisième trimestre de son exercice fiscal 2016-2017. En hausse de 49,2% sur cette période, l’activité de LDLC a néanmoins été freinée par les ventes de produits high-tech.

Au 3e trimestre de l’exercice 2016-2017, LDLC a enregistré une croissance de son activité de +49,2%
Au 3e trimestre de l’exercice 2016-2017, LDLC a enregistré une croissance de son activité de +49,2%

La période des fêtes de fin d’année n’aura pas été si profitable que prévu pour LDLC. Le groupe, qui vient de publier ses chiffres pour le troisième trimestre de son exercice fiscal, a en effet vu ses ventes en ligne de produits high-tech moins dynamiques qu’anticipées, sans toutefois en préciser dans quelle mesure. Selon les déclarations du groupe, les raisons de ce coup de frein sont globalement liées à des facteurs externes : « Les variations du cours du dollar, conjuguées à une pénurie en matière d’approvisionnement sur certains composants mémoires, ont entraîné des hausses de prix parfois significatives et des ruptures de stocks qui ont ponctuellement pénalisé le marché en fin d’année ».

Pour autant, porté par l’acquisition de son concurrent Materiel.net, au 3e trimestre de l’exercice 2016-2017, LDLC a enregistré une croissance de son activité de +49,2%, soit un chiffre d’affaires de 143,8 millions d’euros. À périmètre constant, c’est-à-dire hors Materiel.net consolidé depuis le 1er avril 2016, l’activité est en croissance trimestrielle de +4,7%. A l’issue des neufs premiers mois de l’exercice 2016-2017, le groupe a ainsi réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 364,9 millions d’euros soit une progression de 51,9 %, ou 8,0 % à périmètre constant.

Le réseau de magasins physiques continue de s’étoffer

LDLC n’est pas peu fier du développement de son réseau de points de vente physiques. Leur déploiement s’est poursuivi conformément au plan de marche prévu par le groupe au cours du trimestre écoulé, avec 22 points de vente ouverts en fin d’année 2016, contre 13 à la fin de l’année 2015. Du côté du chiffre d’affaires issu des magasins, au cours des neufs derniers mois, il atteint 36,3 millions d’euros, soit une augmentation 42,5%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message