Le "50 pence challenge", l'initiative qui met Sainsbury’s dans l'embarras

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Une affiche réservée au personnel demandant de pousser les clients à des achats supplémentaires s’est retrouvée en vitrine. De quoi déclencher une petite tempête sur les réseaux sociaux, et un feu nourri de critiques envers Sainsbury's.

Faire dépenser plus aux clients à chaque passage ? L'initiative de Sainsbury's ne passe pas
Faire dépenser plus aux clients à chaque passage ? L'initiative de Sainsbury's ne passe pas© Sainsbury's

« Motivez chaque client pour qu’il dépense 50 pences (64 centimes) de plus lors de chaque visite en magasin, jusqu’à la fin de l’année ». Cette affiche installée dans la vitrine d’un supermarché anglais Sainsbury’s a du surprendre plus d’un consommateur qui passait par là. Et pour cause… Destinée  à l’affichage interne du magasin, ce support qui demande de forcer la main (et le porte-monnaie) aux clients via le "50 pence challenge" n’aurait jamais du se trouver là. Malheureusement pour le distributeur, un certain Chris Dodd est passé par là et a posté la photo sur Twitter, accompagné d’un message ironique  à l’adresse de Sainsbury’s : « pas sur que la vitrine soit la bonne place ». Sainbury’s a immédiatement réagi, toujours sur Twitter, en remerciant l’individu, tout en lui demandant de quel magasin il s’agissait. Ce que Chris Dodd n’a pas souhaité révéler. Posté le lundi 29 septembre dans la soirée, ce message a été repris plus de 3500 fois, et les médias s’en emparent peu à peu. De quoi offrir une sacrée publicité négative à l’enseigne Sainsbury’s, qui n’imaginait pas retrouver sur la place publique cette initiative interne. Dans les faits, il reste difficile de savoir comment les salariés peuvent concrètement faire dépenser 50 pences supplémentaires à chaque client. Mais le public n'apprécie pas particulièrement cette pratique, à en lire les commentaires très acides faits sur Twitter notamment. Un hashtag #50pencechallenge a meme été lancé pour tourner Sainsbury's en dérision. Ces 50 petits pence pourraient coûter bien plus cher en termes d'image.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA