Le Bar des Coloristes, un coiffeur qui ne coiffe pas [Photos]

|

Lancé il y a un an, Le Bar des Coloristes, concept dédié à la coloration des cheveux, séduit davantage de femmes chaque mois. Un succès qui motive ses fondateurs à le développer en franchise.

© Didier Adam / Bar des coloristes

Recruter les consommatrices de coloration de grandes surfaces. Tel est le but que se sont fixé le célèbre coiffeur Christophe-Nicolas Biot et Jean-Marc Lucifora, ancien président de Wella France. Pour cela, ils ont ouvert Le Bar des Coloristes en décembre 2013 dans Le Village Royal, un centre commercial de luxe au cœur de Paris.

L’étage de la boutique ressemble à un salon traditionnel, pourtant, contrairement à ces derniers, Le Bar des Coloristes n’effectue quasi pas de coupes. « Nous avons mis les tarifs des coupes volontairement très élevés pour ne pas en faire. Les deux postes qui plombent les comptes des coiffeurs traditionnels sont la coupe et le brushing, qui mobilisent un coiffeur sur un client pendant trente à quarante minutes. La masse salariale représente en général 50 à 55% du chiffre d’affaires. Chez nous, elle pèse pour 36,6% », confie Jean-Marc Lucifora.

Le Bar des Coloristes en chiffres

80 m2 : la surface du salon

575 000 € : le CA du premier exercice sur 13 mois

82% : le taux de fidélisation

Source : Le Bar des Coloristes

Conseils et petits prix

L’originalité du concept tient aussi à la vente de colorations à emporter. Les produits sont exposés sur le mur du fond, et la cliente peut s’installer à un bar pour recevoir un diagnostic pointu de ses cheveux. Avec cette analyse, le conseiller l’oriente vers la couleur adéquate, lui explique comment mélanger les produits et appliquer la coloration. La cliente repart avec des accessoires et assez de produits pour réaliser deux colorations. Le tout pour 25€. Quand elle revient, elle a juste à acheter le réassort de produits à 16€, soit 8€ la coloration, ce qui est tout à fait compétitif par rapport aux prix pratiqués en GMS.

« Nous vendons des produits de coloration professionnelle Wella, qui sont plus pigmentés que ceux que l’on trouve en GMS. 41% de nos clientes entrent pour la coloration à emporter. Dans neuf cas sur dix, elles étaient des consommatrices de coloration en GMS. Nous avons donc réussi à capter cette clientèle. 82% d’entre elles sont très satisfaites et reviennent », se réjouit Jean-Marc Lucifora.

Le Bar a également développé sa marque propre de soins capillaires. « Cette ligne spécifique représente 16% de notre chiffre d’affaires. Avec une marge commerciale supérieure à 60%, elle est extrêmement rentable », commente Jean-Marc Lucifora. Des salons en franchise reprenant ce concept devraient ouvrir à Marseille, Nice, Lille, Saint-Malo et Le Mans en 2015. 

41% de nos clientes entrent pour la coloration à emporter. Dans neuf cas sur dix, elles étaient des consommatrices de coloration en GMS. 

Jean-Marc Lucifora, cofondateur du Bar des Coloristes

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2366

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous