Le baromètre de la valeur shopper : pourquoi la vente directe tente les marques

|

CLASSEMENT Les magasins de marques ne cessent de monter en puissance dans l’esprit du public, selon le baromètre ShopperMind. Exemple avec L’Oréal, qui devance ses clients distributeurs.

Depuis deux ans, loreal-paris.fr montre l’exemple et interpelle sur la vente directe qui tente de plus en plus de marques. On connaissait Apple Store et ses scores hors normes, mais désormais c’est à l’aune des performances du site du leader mondial des cosmétiques que l’on peut comprendre que passer le cap peut s’avérer payant pour les marques– ou nécessaire vu l’éclatement des marchés notamment liés aux places de marché –, notamment dans la relation avec ses consommateurs et clients. Selon le baromètre, l’écart global de différenciation entre le site L’Oréal et ses distributeurs est, en effet, de 16 points avec un indice 63 pour L’Oréal, contre 47 pour Sephora.

« Nous avons tous une tendance naturelle à faire plus confiance à la marque qu’à son distributeur. Elle s’adresse à nous, elle nous parle en expert dans un climat de confiance », expliquent les experts de ShopperMind. Et nombreuses sont les griffes qui sont déjà en phase test (Cassegrain, Nestlé, Evian, Procter…), sous différentes modalités : boutiques physiques pour L’Oréal ou Maille ; VAD façon Tupperware ou click & collect pour Bonduelle.

Le problème essentiel des marques sera de gérer les susceptibilités et les accords avec leurs partenaires. « Si la part de marché des distributeurs physiques restera majoritaire, ils doivent intégrer qu’ils n’auront plus à terme le monopole de la distribution, et que seule la marque dispose de la culture et du brand content pour raconter une histoire à ses clients », détaille ShopperMind.

En apprenant à devenir leur propre diffuseur et au vu de la faveur dont jouissent les marques commerçantes, on peut se douter que le mouvement ne fait que commencer. Les marques veulent reprendre leur destin en main.        

L’Oréal, loin devant les spécialistes

Note par item sur un indice 100

À part sur l’item prix, L’Oréal se situe, sur toutes les attentes mesurées par le baromètre, devant tous les acteurs leaders du secteur des cosmétiques. Y compris par rapport à Yves Rocher, une marque-enseigne très appréciée des Français, et Sephora, simple distributeur de marques et pourtant très dynamique.

La valeur shopper

Cet article présente les enseignements issus du Baromètre ShopperMind de la Valeur Shopper. ShopperMind est le laboratoire d’études et de prospective sur les nouvelles tendances de consommation du groupe Altavia. Le Baromètre ShopperMind de la Valeur Shopper s’appuie sur la plus vaste étude menée en France sur le commerce : 4 000 Français représentatifs de la population et 132 enseignes passées au crible des 10 attentes shopper clés par les clients eux-mêmes.

Plus d’infos sur la méthodologie du Baromètre ShopperMind de la Valeur Shopper sur shoppermind.com

Les sites à ne pas manquer

  • L’Oréal : loreal-paris.fr
  • Cassegrain : cassegrain.com
  • Bonduelle Bienvenue : bonduellebienvenue.fr
  • Nestlé shop.ch : nestle-shop.ch
  • Evian : evianchezvous.com
  • Maille : maille.com

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2382

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous