Marchés

Le bénéfice des margarines et yaourts anti-cholestérol n’est pas démontré

|

Les aliments enrichis en phytostérols comme les margarines ou yaourts "anti-cholestérol" n'ont aucun effet démontré sur les maladies cardiovasculaires, estime l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses).

Chez un tiers des consommateurs, ces aliments n'induisent pas de baisse du mauvais cholestérol
Chez un tiers des consommateurs, ces aliments n'induisent pas de baisse du mauvais cholestérol

Saisie par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, l'Anses s'est penchée sur le discours des fabricants d'aliments enrichis en phytostérols (principalement la margarine comme Proactiv’ de Fruit d’Or, les produits laitiers frais comme Danacol de Danone et les sauces condimentaires) qui affirment que leurs produits font baisser le taux de cholestérol.

L'agence relève dans son rapport que les phytostérols contribuent en effet à la réduction du cholestérol sanguin, mais leur bénéfice sur la prévention des maladies cardiovasculaires n'est pas démontré. A ce jour, aucune preuve ne mesure l’efficacité de ces produits. D’après l’Agence, chez près d'un tiers des consommateurs, ces aliments n'induisent pas de baisse de ce « mauvais cholestérol ».

Par ailleurs, autre informations préoccupante, l'Agence signale que la consommation d'aliments enrichis en phytostérols pourrait même augmenter le risque cardiovasculaire. "Alors que les consommateurs français ingurgitent chaque année plus de 7 000 tonnes de ces produits, il est inadmissible que subsistent des doutes sur leur innocuité ", s'est indignée l'association. Ainsi, l'UFC-Que choisir a demandé aux autorités nationales et européennes de réexaminer l'autorisation de la commercialisation de ces références.

 

 

Tous les fournisseurs de rayonnage alimentaire sont sur Magasin LSA

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter