Marchés

12 / 20

Le bénéfice net de Heineken flambe grâce à l’acquisition de Femsa

|

Dossier La hausse est spectaculaire. Heineken a publié ce mercredi un bénéfice net en hausse de 41% en 2010 par rapport à 2009.

Heineken
Le bénéfice net du groupe s'est établi à 1,44 milliard d'euros pour la période. Il avait atteint 1,02 milliard en 2009. Une flambée qui s’explique principalement par l'acquisition du groupe mexicain de boisson Femsa. "L'acquisition de Femsa a rapporté deux milliards d'euros de chiffre d'affaires en huit mois", a confirmé John-Paul Schuirink, un porte-parole du brasseur néerlandais. Le chiffre d'affaires du groupe a atteint 16,13 milliards d'euros, en hausse de 9,7%, mais légèrement en deçà des prévisions des analystes, qui avaient tablé sur un chiffre d'affaires de 16,27 milliards d'euros. A périmètre constant, le chiffre d'affaires a baissé de 2,2%. Heineken a par ailleurs confirmé son intention de tirer 150 millions d'euros de synergies du rachat de Femsa. Le groupe a produit 192,3 millions d'hectolitres de bière en 2010, en baisse de 1,7% à périmètre constant. Une forte hausse des volumes en Afrique notamment n'ayant que partiellement compensé les baisses enregistrées en Europe et aux Etats-Unis. Pour 2011, le brasseur a indiqué s'attendre à une augmentation de ses volumes en Amérique latine, en Afrique et en Asie.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message