Marchés

Le beurre reprend des couleurs

|

Après des baisses de régime sur plusieurs périodes, le marché du beurre renoue avec la croissance en valeur comme en volume. Porté par les créneaux de l'authentique et du terroir.

Le beurrier tradition En adéquation avec les attentes des clients plébiscitant la tradition et le terroir, la laiterie Le Gall innove avec des Beurres de baratte en beurriers (doux, demisel, fleur de sel, bio).
Le beurrier tradition En adéquation avec les attentes des clients plébiscitant la tradition et le terroir, la laiterie Le Gall innove avec des Beurres de baratte en beurriers (doux, demisel, fleur de sel, bio).

L'avis de grand frais sur le marché du beurre a été levé. Après quelques années de baisses structurelles, les indicateurs du segment repassent dans le vert. La catégorie enregistre une progression des ventes en valeur de 0,3%, à 1 milliard d'euros, et de 1,4% en volume, à 184 mille tonnes. Des hausses engendrées grâce à certains segments qui ont le vent en poupe : les moulés (+ 3,2% en valeur et + 4,8% en volume), les beurres 60% allégés (+12,4% et +10,4%), ainsi que les tartinables (+7% et +9,1%).

« Dans la conjoncture actuelle, le beurre rassure par sa simplicité », indique Marie-Noëlle Kervran, chef de produits beurres chez Paysan breton. Par ailleurs, cette catégorie subit moins la concurrence des autres corps gras, comme les matières grasses allégées et margarines, « qui sont davantage perçues comme des produits industriels, avec des additifs », ajoute Marie-Noëlle Kervran. « Le public se tourne de plus en plus vers des valeurs traditionnelles et du terroir », confie Élodie Vazquez, chef de produits beurres chez Elle et Vire. Et les moulés font partie de la catégorie refuge pour les clients.

Les beurres allégés (60%) tirent la croissance

Ventes en valeur (M €) et en volume (%) des différentes catégories du beurre, CAM à fin mars 2013, et évolution vs 2012 (%)

Source : Nielsen ; origine : fabricants

Plusieurs segments dopent la croissance de la catégorie des beurres : entre les beurres 60%, les tartinables et les moulés, les clients sont friands de praticité et de produits synonymes de terroir.

Classique et innovant

Paysan breton, leader sur le segment, a séduit de nombreux consommateurs avec son positionnement « authentique » : un packaging vichy, la mise en avant de l'origine bretonne du lait et l'appartenance à une coopérative. Ainsi, profitant du fort engouement des clients pour cette catégorie, Elle et Vire a lancé une gamme sur le segment : Elle et Vire Condé-sur-Vire. « Nous avons fait plusieurs tentatives pour percer le marché [la marque avait lancé Pays normand en 2005, NDLR]. Face à Paysan breton, il fallait donc arriver avec une promesse différente », déclare Élodie Vazquez. Le Gall, de son côté, apporte la praticité comme valeur ajoutée à la tradition, avec la première gamme de beurres de barattes conditionnés en beurriers.

Les MDD Archileaders

Part de marché des principaux acteurs du marché en valeur (%) et en volume (%), CAM à fin mars 2013, et évolution (pt) vs 2012

Source: Nielsen, origine: fabricants

Le ciel est clair sur le marché du beurre. Tous les acteurs enregistrent des gains de part de marché, sauf Elle et Vire, qui est en léger retrait. Les MDD restent archileaders sur le segment, avec près de 60% de part de marché en volume.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter