Le bio a définitivement percé en grandes surfaces

Les produits de beauté et d'hygiène bio ne sont plus une niche en 2011. Initiée par LaScad avec les douches bio Ushuaia en 2008, puis suivie par de nombreux petits fabricants, la tendance du bio est désormais utilisée par tous. Même les multinationales investissent en masse sur ce créneau... très porteur. Toutes les catégories y passent. Des douches aux déodorants, en passant par les soins et le maquillage.

 

Les petits s'installent grâce à l'innovation

L'Oréal domine le créneau avec ses gammes de douches et de déodorants Ushuaia, et les soins Mixa et Garnier Bio Active, récemment lancés. Cependant, les petits intervenants tels So'Bio Étic et Le Petit Olivier tiennent le coup et ne sont pas si facilement distancés. Et même sur un marché de plus en plus bataillé, les plus petits acteurs réagissent et innovent à leur tour, en essayant de légitimer leur offre. Les laboratoires BioPha ont ainsi présenté au mois de juin dernier BioPha Nature, une gamme de gels douche, shampoings, dentifrices, soins. « Nous proposons des formats 400 ml quand les concurrents sont à 250 ml. Au litre, nous sommes donc les acteurs les moins chers du marché », explique Audrey Mercier, chef de gamme BioPha Nature.

Mais la machine est en route et les gros acteurs n'ont absolument aucune intention de faire marche arrière. Fort du succès de leurs premières gammes bio, ces derniers continuent sur leur lancée. Garnier va donc développer une offre de déodorants courant 2011 avec des références bio, qui viennent en additionnel sur Garnier Minéral. Mixa, de son côté, ne cesse de s'élargir. Henkel s'est également emparé du marché avec le lancement de sa première gamme de soins Diadermine Bio Expertise début 2011.

 

La tornade bio touche aussi les hommes

Si les soins et l'hygiène sont en pointe, le maquillage ne reste pas absent. Des offres voient le jour chez Bourjois avec UNE (dans le sélectif et chez Monoprix) et la gamme Biodétox Organic certifiée Ecocert en GSA. Les hommes ne sont pas laissés de côté. Ils ont désormais accès à des produits de soins bio spécialement conçus pour eux. Une révolution lancée l'an passé par So'Bio Étic for Men. Un pari osé, alors que les hommes ont déjà du mal à se convertir aux soins « classiques ».

Sources :
* SymphonyIRI, Cumul courant P13, origine fabricants
** SymphonyIRI, CAM à aout 2010, HM+SM, origine fabricants

Le marché du bio

    Visage bio*
  • + 59,6% en volume
  • + 52,3% en valeur

Source: SymphonyIRI, CAM début décembre 2010, origine fabricants

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2168

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message