Marchés

Le bio doit saisir de nouvelles opportunités

|

Le 8 décembre, LSA a organisé une conférence sur le bio et les labels de qualité. Experts et acteurs du secteur y étaient réunis pour faire un point sur ce marché porteur. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 47% des ventes réalisées en GMS (devant les magasins spécialisés), 1,7 Mrd € de chiffre d'affaires, 16% de croissance annuelle. Une évolution du marché qui s'explique par un nombre d'acteurs important : des MDD bio, des marques dédiées et des conventionnelles qui se lancent sur le créneau. Cependant, l'offre bio ne représente que 2,2% des ventes sur le total alimentaire en GMS en 2010. Et si la crémerie, le frais et l'épicerie sucrée représentent deux tiers des ventes de produits bio, les autres catégories comme le DPH et le surgelé sucré ne s'y hasardent pas.

Et malgré le contexte économique morose, les Français ont une attitude positive vis-à-vis du bio : 4 sur 10 en consomment au moins une fois par mois, rassurés par la qualité des produits. Cependant, ils se perdent face à un nombre pléthorique de labels et le prix, jugé trop élevé, reste une barrière à l'achat. Sachant que les produits bio sont moins soumis à la promotion que les produits conventionnels, il serait pertinent que les acteurs actionnent ce levier, tout en valorisant leurs innovations.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message