Marchés

Le bio et l'allégé volent la croissance à la « santé »

|

Dossier Le régime Dukan, les modifications des allégations santé et la percée croissante du bio ont profondément changé les évolutions du marché de l'ultrafrais.

SVELTESSE FERME ET FONDANT Lactalis-Nestlé Produits frais a continué à investir sur sa gamme de produits allégés avec Sveltesse ferme et fondant au spéculoos. De nouveaux produits sur Sveltesse devraient arriver en mars-avril 2012.
SVELTESSE FERME ET FONDANT Lactalis-Nestlé Produits frais a continué à investir sur sa gamme de produits allégés avec Sveltesse ferme et fondant au spéculoos. De nouveaux produits sur Sveltesse devraient arriver en mars-avril 2012.© DR

Quand l'un va bien, l'autre décline. Un effet de yo-yo qui profite à l'heure actuelle au bio et à l'allégé, au détriment des produits dits de santé. En effet, ces derniers font face à la modification des allégations, qui vont être harmonisées à l'échelle européenne courant 2012. L'objectif : combattre un discours qui peut être non avéré.

Les fabricants, pour faire face à cette évolution, ont changé leur communication, ce qui a entraîné une baisse de la confiance des consommateurs et, donc, des achats. Par exemple, Danone s'est préparé à ce changement. On est passé de « renforcer vos défenses » à « à donner à vos enfants si vous les aimez » pour Actimel, et de « idéal pour le transit » à un discours adouci pour Activia.

Cependant, selon Danone, seule la première souffre, et les autres marques « santé » du portefeuille (Activia et Danacol) se porteraient à merveille. Dans ce cadre, pour Actimel, un changement de formule, de recette et de packaging est attendu en 2012.

 

Les régimes dynamisent l'allégé

Mais, selon Danone, si les produits « santé » ne sont plus autant plébiscités par les clients, c'est en raison de l'engouement de ces derniers pour le régime Dukan qui a redoré le blason des produits allégés (+ 4,7% en valeur, et + 2,4% en volume, selon SymphonyIRI, en cumul annuel mobile à fin décembre 2011). Danone a lancé en avril une nouvelle gamme sur ce segment : Les Fondants de Taillefine (café, chocolat, caramel et vanille).

De son côté, Yoplait, qui vient de reprendre la licence Weight Watchers à Senoble, lance dix références cette année. « Nous essayons ainsi de répondre aux larges attentes des consommateurs », déclare Lucien Fa, président du groupe Yoplait France. Lactalis-Nestlé Produits frais (LNPF) n'a pas non plus délaissé sa gamme Sveltesse avec son dernier-né : Sveltesse ferme et fondant au spéculoos.

 

La domination des MDD et des « petites » marques

Mais les honneurs ne reviennent pas uniquement à l'allégé. Le bio explose littéralement, avec une croissance de 15,7%, en valeur, et de 18,3%, en volume. Ce marché, qui représente 3% du total de l'ultrafrais, est largement dominé par les MDD (42% de part de marché, à + 28%), mais quelques petites marques arrivent cependant à profiter de ce succès.

C'est le cas de Vrai, qui représente 27% de part de marché en valeur (+ 2,5%), et des 2 Vaches, 14% de part de marché (+ 22%). « Le bio séduit beaucoup de Français, mais il a encore un gros potentiel de croissance si on le compare à d'autres catégories de l'ultrafrais », explique Daniel Tirat, directeur général des 2 Vaches. Il y a eu un gros développement dans les années 2000, avec l'arrivée des MDD, puis « l'effet » Grenelle de l'environnement en 2005-2006. « Depuis, le bio enregistre des croissances exceptionnelles sur toutes les catégories », indique Gwenaëlle Le Garrec, responsable marketing Triballat Noyal (Vrai).

Si des grandes marques ont essayé d'investir ce segment, à l'instar de Senoble ou Lactalis, ces dernières n'ont pas réussi à percer. « Ceux qui veulent venir sur le créneau doivent arriver avec une offre différente et une forte valeur ajoutée », argumente Catherine Petilon, directrice marketing de LNPF.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message