Le bio italien résiste encore à la conjoncture

|

Dossier Le marché du biologique reste une niche à fort potentiel de croissance dans la péninsule, même si la crise en a ralenti le développement.

Avec un chiffre d'affaires de 1,72 milliard d'euros (hors export), à + 11% en 2011 versus 2010, l'Italie représente 8% du marché bio européen, au quatrième rang derrière l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni, selon un rapport publié en mars 2013 par l'Institut d'études spécialisé dans le secteur agricole alimentaire (Ismea). Ce marché a plutôt mieux résisté à la crise que dans les autres pays, en raison « de la croissante sensibilité des consommateurs vers des thèmes forts, tels la protection de la santé et le respect pour l'environnement », écrit l'Ismea. Dès 1999, la grande distribution s'est lancée sur le filon, Esselunga et Coop en tête. Despar, Conad, Carrefour et Auchan leur ont emboîté le pas. Mais après l'euphorie des débuts, les distributeurs ont rationalisé leur offre, réduite aujourd'hui à 300-400 références. Pourtant, malgré la crise, ils ont enregistré une constante hausse des ventes sur ce segment. Selon le sondage d'Ismea/GfK-Eurisko, les consommations domestiques de produits bio confectionnés dans la grande distribution ont progressé de 7,3% en 2012, contre 9% en 2011. Les ventes de produits bio des discounts ont bondi de 25,5% en 2012, tandis que le canal des hypers et des supermarchés a affiché + 5,5%.

  • 3,1 Mrds € Le CA du bio en Italie en 2012 (en incluant l'export), soit une progression de 11% en un an
  • 8,74% Le pourcentage de terres agricoles cultivées en bio dans le pays
  • 25,5% La hausse des achats bio en hard-discount

Source : Ismea

Une concurrence accrue

« Le biologique pèse 1,5% sur le total du marché alimentaire italien. La moitié des ventes passe par la grande distribution. L'autre moitié est distribuée par toutes les autres formes de ventes spécialisées, qui ne font appel qu'à des agriculteurs et fournisseurs bio certifiés », explique Edoardo Freddi, responsable marketing du groupe Ecor-NaturaSì, le principal distributeur spécialisé de la péninsule. Avec plus de 1 200 points de vente, les magasins spécialisés constituaient le principal canal de vente du bio. Mais la grande distribution a rendu le marché plus compétitif avec des effets sur le petit commerce, comme en témoigne Maroine Koraichi, qui a ouvert un supermarché bio à Milan en 1989, Il Mercato verde. Le magasin de 200 m2 compte plus de 5 000 références. « De 2000 à 2009, la croissance était exponentielle. Puis nous avons ralenti à cause de la crise et de la concurrence de la grande distribution, mais aussi des chaînes spécialisées ou des groupes d'achats de particuliers. La conjoncture est difficile cette année. Les clients qui dépensaient 200 € ont réduit leur budget à 140-120 € », constate-t-il.

« Les consommateurs achètent moins, mais ils sont plus attentifs à la qualité. Le bio a eu un impact important sur notre agriculture, faisant du pays un grand exportateur. Sur le marché domestique, en revanche, il reste une niche, qui progresse régulièrement, même si la crise a ralenti ce processus », conclut Edoardo Freddi.

Naturasì : la principale chaîne bio du pays

Fondée à Vérone en 1992, l'enseigne NaturaSì regroupe 100 supermarchés bio en Italie et deux en Espagne. D'une superficie moyenne de 300 m2, les points de vente proposent 4 000 références et sont présents dans les plus grandes villes. Ils sont gérés pour la plupart en franchise, à travers des solutions d'affiliation « clés en main », proposées par le groupe Ecor-NaturaSì. Ce dernier, dont le chiffre d'affaires s'élève à 145 millions d'euros en 2012, a également développé une formule fédérant des détaillants de petites surfaces (60 à 150 m2) sous l'enseigne Cuore Bio, qui se partagent divers services, de la comptabilité à la gestion, en passant par les prospectus, etc. NaturaSì progresse au rythme de dix nouvelles ouvertures par an en moyenne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2274

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message