Marchés

Le bio séduit davantage de consommateurs

|

La crise ? Le bio ne connaît pas. « Dans un contexte économique difficile, les Français se raccrochent à des valeurs fondamentales », indique Élisabeth Mercier, directrice de l'Agence bio. D'après le 10e baromètre de l'Agence bio/CSA 2012, 64% des Français ont consommé du bio en 2012, et la part des amateurs réguliers (au moins une fois par mois) s'élève à 43%, contre 37% en 2003 et 40% en 2011. « On est désormais loin du simple effet de mode », ajoute-t-elle. D'ailleurs, 81% affirment qu'ils maintiendront leur consommation de produits bio dans les six prochains mois, et 13% envisagent même de l'augmenter. L'utilisation du bio dépasse même l'alimentaire (38% pour l'entretien ménager et 28% pour les cosmétiques), mais la clé d'entrée reste les fruits et légumes, les produits laitiers et l'épicerie. Et cette année, pour la première fois, l'Agence publie une typologie des consommateurs : les bio-quotidiens (8% des Français), convaincus depuis longtemps ; les bio-hebdos (15%), vont au-delà de l'alimentaire ; les bio-mensuels (20%), récemment convaincus et en demande d'informations ; les bio-occasionnels (21%), peu informés, mais avec une bonne image.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message