Le blocage de publicité coûte 22 milliards de dollars aux sites web [Infographie]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’utilisation de logiciels de blocage de publicité a fortement progressé cette année comme le révèle une étude Page Fair et Adobe publiée le 10 août 2015. Les pertes de revenus publicitaires pour les sites web sont colossales. 

Les sites web à contenu gratuit sont menacés par l'utilisation des logiciels de blocages de publicité sur Internet.
Les sites web à contenu gratuit sont menacés par l'utilisation des logiciels de blocages de publicité sur Internet. © Rawpixel - Fotolia

198 millions d’internautes, soit 6% de la population mondiale ayant accès à internet, peuvent faire perdre des milliards aux sites web. C’est l’information que dévoilent Adobe et Page Fair dans une étude publiée le 10 août 2015 sur l’usage des bloqueurs de publicités par les internautes. L’utilisation des extensions ad-blocks aurait augmenté de 41% en un an, ce qui représenterait une perte de 21,8 milliards de dollars en 2015, et même de 41,4 milliards en 2016. Rien que pour les Etats-Unis, avec 48 millions d’internautes utilisant des bloqueurs, soit 48% de plus qu’en 2014, les sites web devraient perdre 10,7 milliards de dollars de revenus publicitaires en 2015. Ces bloqueurs de publicité sont un énorme manque à gagner pour les sites web qui proposent un contenu gratuit et tirent leurs revenus de la publicité. A terme, ils menacent la gratuité des contenus. 

En Europe, des disparités selon les pays

En Europe, pas moins de 77 millions d’internautes utilisent ad-block, leur nombre a augmenté de 35%. Si en Allemagne 18 millions de personnes recourent aux logiciels de blocages de publicité, c’est en Grèce et en Pologne que les taux sont les plus importants avec respectivement 36,7 et 34,9% des internautes. En France seulement 10,4% des internautes ont des extensions de type ad-block sur leurs navigateurs.

Google Chrome principal vecteur des logiciels de blocage

C’est le navigateur Google Chrome qui est le plus vecteur de l’utilisation d’ad-block : 126 millions d’internautes y recourent, soit une augmentation de 51% sur un an, contre 48 millions sur Firefox, et 9 millions sur Safari (avec une augmentation de 71% sur un an). Si Google Chrome est le principal allié de ces bloqueurs, c’est que leur installation est plus aisée sur ce navigateur. 

Le coût des logiciels de type Ad-Block en infographie

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA