Le Brésil fait plonger Carrefour

|

En partie à cause de ses affaires brésiliennes, Carrefour lance un avertissement sur résultat, qui vient malmener son cours de Bourse. Mais c'est aussi au Brésil que se trouve peut-être le salut.

© dr

C'est la dure loi d'une entreprise cotée. C'est aussi la manifestation, une fois de plus concrétisée, du fameux « battement d'ailes du papillon » et de ses répercussions démesurées. Un gros papillon, cela dit : 550 millions d'euros de charges exceptionnelles prévues désormais au Brésil, en lieu et place des 180 millions d'euros initialement envisagés. De quoi, pour Carrefour, justifier un avertissement sur résultat, lancé le mardi 30 novembre. Le groupe annonce désormais tabler sur un résultat opérationnel de 3 milliards d'euros en 2010, soit 130 millions de moins que prévu.

 

Dévissage

Pas de quoi enthousiasmer les marchés, on s'en doute. Résultat : une chute de près de 10 % à la Bourse de Paris, dans la matinée du mercredi 1er décembre. C'est que la nouvelle, fort mauvaise, arrive quelques jours après que le directeur général, Lars Olofsson, a dû admettre des « résultats décevants » pour le Carrefour Planet d'Ecully, dans un entretien au Wall Street Journal.

De quoi conclure un mois de novembre bien maussade pour le numéro deux mondial. D'autant que, dans le même temps, les parts de marché d'octobre, révélées par LSA, montraient un recul de 0,6 point pour les enseignes du groupe, à 20,3 % en France. D'ailleurs, pour expliquer son avertissement sur résultat, le groupe met aussi en avant ces « environnements difficiles et bataillés, en France et en Europe du Sud », Espagne, Italie, Grèce. C'est sûr que dans ce contexte, Carrefour se serait bien passé de cette débandade au Brésil.

Reste que c'est aussi dans ce pays que se cache peut-être la future pépite du groupe.

Son nom ? Atacadao, bien sûr. L'enseigne, à mi-chemin entre l'hyper et l'entrepôt, y est en pleine expansion, avec déjà 73 unités et, surtout, des croissances de 20 à 30 % chaque année. Elle essaime maintenant en Colombie, avec deux magasins, et bientôt en Argentine, où un point de vente ouvrira début 2011.

Avant de conquérir l'Europe ? « Carrefour étudie une version adaptée à l'Europe », prévient déjà Lars Olofsson, dans une intervention aux Journées annuelles de l'IFM.

 

Les chiffres

3 Mrds € : Le résultat opérationnel désormais attendu. Soit 130 M € de moins que prévu...

550 M € : Les charges exceptionnelles, soit 280 M € de provisions pour litiges, risques fiscaux et prud'homaux, 110 M € de dépréciations et ajustements de stocks, 75 M € de dépréciations d'actifs corporels, 35 M € de ristournes fournisseurs, et 50 M € d'autres charges.

-8,5 % : La chute du titre entre le 1er et le 6 décembre 2010.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2162

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous