Marchés

Le britannique Britvic se paye Teisseire

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

À la recherche d'une tête de pont en Europe continentale, le fabricant britannique de soft-drinks Britvic rachète Fruité Entreprises, réputé pour ses marques de sirops et jus de fruits.

Le siège à Crolles, en Isère
Le siège à Crolles, en Isère© dr

En vente depuis peu, le groupe Fruité Entreprises (marques Teisseire, Fruité, Pressade) n'a pas eu de mal à trouver un acquéreur. Convaincu par la bonne dynamique commerciale et les perspectives de développement de la société, c'est le groupe anglais Britvic qui a remporté la mise en échange de 237 millions d'euros en cash, soit près de dix fois le résultat d'exploitation. Ne manque plus aujourd'hui qu'une étape de consultation des salariés pour valider le rachat.

Britvic, spécialiste des soft-drinks implanté au Royaume-Uni et en Irlande (marques 7up, Tango) et distributeur de PepsiCo outre-Manche, trouve de nombreux avantages à l'opération. Elle devrait permettre « d'étendre notre présence sur les soft-drinks en Europe continentale, de pousser notre portefeuille de marques déjà important sur de nouveaux marchés et d'améliorer notre offre en Grande-Bretagne », a commenté Paul Moody, patron de Britvic. La stratégie de conquête de cette entreprise cotée à la Bourse de Londres, mélange de croissance organique et d'acquisitions, va pouvoir s'appuyer sur les positions fortes de Fruité Entreprises en France avec Teisseire (numéro un du marché) et Moulin de Valdonne dans les sirops, sans oublier Fruité et Pressade dans les jus de fruits. Ces deux activités à marque représentent l'essentiel des ventes du groupe et, plus encore, de ses profits, en complément de la fabrication de MDD.

 

 Le management maintenu

La croissance de Fruité Entreprises ces dernières années, couplée à des marchés du sirop et des jus en forme, n'a pas laissé Britvic indifférent, tout comme son implantation géographique - la société française est très présente en Belgique et dans d'autres pays européens. Le groupe ne cache pas qu'il s'offre une tête de pont sur le continent. « L'infrastructure, qui comprend quatre sites de production, nous offre une plate-forme à partir de laquelle nous pourrons cibler d'autres marchés continentaux », indique Brit-vic, qui entend conserver le management actuel. Compte tenu de la vigueur de Fruité Entreprises, Britvic ne prévoit pas de chambouler les équipes en place sur une zone qu'il ne maîtrise pas. Cette sagesse rappelle la stabilité prônée par le groupe japonais Suntory, lors de la récente reprise d'Orangina-Schweppes.

Cependant, pour satisfaire ses actionnaires, Britvic n'a pas oublié de mettre en avant les synergies attendues, valorisées à 17 millions d'euros sur les trois prochaines années. La somme se répartit en 10 millions d'économies liées à une massification des approvisionnements et de la logistique, et 7 millions relatifs à de futurs lancements en France (et ailleurs) de marques emblématiques, avec, pourquoi pas, la boisson gazeuse aux fruits Tango. Ce rachat marque une nouvelle étape pour Fruité Entreprises, et son portefeuille de marques emblématiques, qui passe sous pavillon britannique. Mathieu Teisseire, créateur de la marque éponyme en 1720, était certainement loin d'imaginer un tel succès...

Un groupe patiemment construit

1996 Création de Fruité Entreprises par Philippe Meunier, actuel patron, avec le rachat des jus Fruité à Danone.

2000 Rachat de Bricfruit (jus de fruits) auprès de Lactalis.

2003 Rachat de Savoie Yaourt (une activité revendue à Alsace Lait en 2009).

2004 Philippe Meunier acquiert Teisseire grâce au soutien d'investisseurs (le groupe saoudien Al Munajem et des fonds d'investissement), qui entrent au capital. Fruité Entreprises double de taille.

2010 Offre d'achat de Britvic sur Fruité Enterprises.


 

 

256 M € de chiffre d'affaires en 2009

+ 10 % la progression des ventes depuis deux ans

24,8 M € de résultat d'exploitation en 2009

91 % par des ventes en France

Les ventes sont réparties équitablement entre les sirops à diluer (Teisseire, Moulin de Valdonne, MDD) et les jus de fruits (Fruité, Pressade, MDD).

978 M £ en 2009 (1,09 Mrd €), + 5,6 %

110 M £ (122 M €), + 13,9 % d'Ebit

Numéro un des soft-drinks non gazeux et numéro deux des boissons gazeuses dans le Royaume-Uni.

Marques Pepsi, 7up, Tango, Gatorade, Robinsons...

Source : sociétés

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA