Le britannique Tesco dans la tourmente

|

Le numéro un de la distribution britannique a annoncé ce mardi 9 décembre  par voie de presse son quatrième profit warning de l’année avec une baisse de près d’un quart de ses profits 2014.

Dave Lewis, le nouveau patron de Tesco annonce un nouveau profit warning, le quatrième de l'année !
Dave Lewis, le nouveau patron de Tesco annonce un nouveau profit warning, le quatrième de l'année !© © TESCO

Rien ne va plus chez le champion de la distribution alimentaire britannique, accessoirement numéro 5 mondial. Tesco a en effet indiqué ce mardi 9 décembre au matin par voie de presse que son résultat d’exploitation (Ebit) 2014 ne dépasserait pas 1,4 milliard de livres, soit entre 24 et 26 % de moins que les prévisions du consensus d’analystes qui chiffrait ces profits à 1,9 milliard de livre.

Une concurrence exacerbée

Le communiqué ne détaille pas les raisons de cette révision de grande ampleur et renvoie à une conférence qui doit avoir lieu ce mardi 9 décembre. Mais les analystes pensent que l’essentiel de ces coupes provient du marché domestique, alimentée par la baisse des prix, la concurrence du hard discount et les investissements nécessaires pour mettre à niveau les magasins, le personnel et les prix.

Des profits presque nuls en Grande Bretagne

Reste que si on prend en compte ce scénario, ce sont près de 500 millions de livres de profits qui s’envoleraient ainsi en fumée pour Tesco en Grande Bretagne sur les 900 millions d’Ebit attendus, ce qui ferait passer la marge d’exploitation de Tesco UK de 2 à 1 % et rendrait le profit net de Tesco sur son marché domestique quasi nul.

En d’autres termes, Tesco ne gagnerait quasiment plus un penny en Grande Bretagne cette année. Shocking ! 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA