Le cap des 10 % de Français qui font des courses alimentaires sur internet franchi

|

C’est une première : plus de 10% des ménages français ont fait au moins une fois des courses  alimentaires sur Internet sur l’année écoulée (10,4% vs 6.6%). Que ce soit via une livraison à domicile ou via le drive, l’Internet répond parfaitement à l’envie d’une partie des ménages de gagner du temps et d’acheter un service. L’alimentaire sur le web ne pèse encore que 2,2% de part de marché (PDM) mais les français qui usent de ce canal y consacrent 16% de leurs dépenses pour leurs achats de produits de consommation courante (7 paniers à 65 € chacun). Le e-commerce alimentaire se subdivise en Livraison & Drive, les modèles économiques ne sont pas les mêmes et s’adressent à des clientèles et à des usages différents. La livraison, bien connue dans les centres urbains est toujours une « niche » avec seulement 0.2% de PDM, 2.4 % des ménages français clients et 1 gros panier par trimestre en moyenne. Le drive à l'inverse est en plein développement avec 2 300 000 ménages clients à date.

1 commentaire

Côme Chardiny

17/04/2012 16h00 - Côme Chardiny

Quel est l'intérêt de monter un drive si le magasin se sert dans ses propres rayons les employés chargent le matin et vident pour le drive: ==> il y a une réorganisation de la logistique à prévoir. Les grandes surface ne sont pas encore au point sur ce sujet.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message