Le CdCF monte au créneau sur les délais de paiement

|

Le Conseil du commerce de France vient de solliciter par courrier Christine Lagarde, ministre de l’Economie, Hervé Novelli, ministre des PME et du commerce et Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée, pour leur demander un moratoire sur la réduction des délais de paiement, prévue dans la loi de modernisation de l'économie, et dont l'application est prévue au 1er janvier 2009. «C’est une bonne mesure, mais elle vient au plus mauvais moment, a confié Gérard Atlan, président du CdCF à LSA. Elle est préjudiciable à l’économie, elle est risquée pour les commerçants qui pourraient réduire leur offre faute de pouvoir financer l’achat des produits, aux fournisseurs, qui devront faire face à des demandes de livraison «juste à temps » et au consommateur qui sera confronté à une offre réduite et à une perte de pouvoir d’achat ». L’application de la loi arrive alors que les défaillances d’entreprises se multiplient en raison des difficultés de l’accès au crédit. «Les entreprises n’ont pas les besoins en fond de roulement pour financier cette mesure actuellement », ajoute Gérard Atlan. Lors de la journée consacrée aux négociations commerciales organisée par LSA le 2 octobre de nombreuses fédérations d’industriels comme Unibal et la CGI, et du commerce, telle la Fédération professionnelle du Sport, avaient également réclamé un ajournement de la mesure. Le directeur à la DGCCRF avait pour sa part indiqué son espoir que les professionnels auraient à cœur d’appliquer la loi, et que les délais de paiement étaient « un élément de la négociation » entre partenaires.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA