Le Centre du Monde va naître dans neuf mois à Perpignan

|

Future vitrine de la cité catalane, ce pôle immobilier et commercial va métamorphoser le centre-ville. Et rayonner jusqu'à Barcelone, grâce au TGV qui permettra de la relier en quarante-cinq minutes dès 2012.

Surface commerciale 12 000 m2 en trois niveaux, dont... Carrefour Market (2 500 m2) Moyennes surfaces et boutiques (8 400 m2), dont Armand Thiery, Camaïeu, Sephora... Restauration (400 m2) 1 000 places de parking Services 2 hôtels de 105 chambres 10 300 m2 de bureaux Un club sportif de 1 336 m2 Livraison octobre 2010 Source : LSA

Voilà une nouvelle qui aurait sans doute fait jubiler Salvador Dali. En octobre, en effet, la gare de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, deviendra vraiment le « Centre du Monde » ! Clin d'oeil à la célèbre déclaration du peintre, cet ensemble immobilier et commercial, baptisé - en catalan comme il se doit - El Centre del Mon, doit ouvrir ses portes dans neuf mois.

En fait, le Centre du Monde est intégré à un pôle multimodal de 27 000 m2 comprenant, outre les nouvelles gares ferroviaire et routière, 10 300 m2 de bureaux, deux hôtels, trois niveaux de parking souterrain, et un centre de fitness en forme d'énorme galet. La réalisation de l'ensemble a été confiée par la municipalité au promoteur barcelonais Metrovacesa, qui investit 100 millions d'euros dans ce projet qui doit générer 231 emplois.

Commercialisation en cours

Au sein de ce pôle, le centre commercial s'étalera sur 12 000 m2 en trois niveaux. Au sous-sol, un supermarché de 2 500 m2 affichera les couleurs de Carrefour Market. Sur les deux autres étages, 55 boutiques et moyennes surfaces occuperont 8 400 m2. Sephora, Armand Thiery, Camaïeu, Orange, The Phone House, Bouygues Telecom ont déjà signé. Mais, dans un contexte économique difficile, Joël Franco, directeur commercial du projet chez Metrovacesa France, préfère ne pas divulguer les noms des enseignes avec lesquelles les négociations se poursuivent : « Nous en sommes aujourd'hui à 50 % de la commercialisation. La crise est passée par là : de nombreuses enseignes, notamment dans la mode, ont gelé leur développement. Le début 2009 a été particulièrement difficile. »

Une signalétique bilingue

Toutefois, 2010 se présenterait sous de meilleurs auspices. « Nous sommes en cours de négociations en ce qui concerne le centre de bien-être comprenant spa, massages, restaurant et lounge bar. Cet ensemble constituera une vraie valeur ajoutée pour le Centre del Mon », estime Joël Franco, qui ajoute : « Les choses s'accélèrent, le projet sort de terre. Les décideurs, en venant sur place, se rendront compte de l'envergure de ce vrai centre de vie qui va métamorphoser la ville. »

À une quinzaine de minutes à pied du coeur historique de la ville, le Centre del Mon devrait permettre d'étendre et de densifier le tissu commercial du centre. Des enseignes, telle Armand Thiery, ont choisi de quitter le coeur de ville pour rejoindre le nouveau centre commercial, d'autres, dont Sephora, ont préféré se dédoubler.

Le destin du Centre du Monde dépasse les frontières de la cité. À la fois pôle commercial et centre d'affaires, lieu de transit et de loisirs, cette future vitrine s'inscrit dans une opération de transformation urbaine beaucoup plus vaste, qui porte sur 35 hectares. L'ensemble doit permettre d'ancrer la capitale de la Catalogne française dans la sphère barcelonaise, d'autant que le TGV permettra de relier Perpignan à Barcelone en quarante-cinq minutes en 2012. Symbole de ce rapprochement, toute la signalétique sera bilingue en français et catalan.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2119

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous