Le chausseur Heyraud à nouveau en croissance grâce à son « luxe accessible »

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le spécialiste de la chaussure Heyraud, du groupe Eram, a tenu le 19 novembre à Paris, une conférence de presse pour faire le point sur les résultats de sa nouvelle stratégie de production totalement en interne.

Page d'accueil du site web Heyraud.
Page d'accueil du site web Heyraud.© DR

Initiée en 2009, elle consiste à renouer avec une fabrication de modèles conçus par des équipes maisons. Une tradition abandonnée par cette maison centenaire en 1985 lorsque son usine française a fermé. Une équipe de trois créateurs a donc été reconstituée en interne. « En 2010, 30 % de nos collections femmes était conçu en interne. En 2013, nous atteignons 100 % », se réjouit Pascal Poulain, directeur général de l’enseigne.

Un nouveau concept de boutique a également été développé, plus cosy, plus qualitatif, pour ces modèles d’escarpins dont les prix vont de 130 à 290 euros. Une nouvelle recette qui semble prendre forme. « Les pertes sont derrière nous, notre résultat est même positif »,  assure Pascal Poulain.

Alors que Heyraud accusait 8 millions d’euros de perte pour 45 millions de chiffre d’affaires en 2009, le groupe a stabilisé son activité, sans progression des ventes pour l’instant. Avec 60 magasins, Heyraud va ouvrir 3 nouveaux points de vente l’an prochain. « Nous estimons le potentiel à 80 en France », conclut le patron de l’enseigne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA