Marchés

Le chiffre d'affaires d'In Vivo connaît une croissance sans précédent

|

La plus importante coopérative agricole a vu son chiffre d'affaires bondir grâce à l'envolée du prix des céréales et à des volumes de vente sans précédent. Mais l'avenir serait devenu "totalement imprévisible", selon Patrice Gollier, directeur général.

Philippe Mangin
Philippe Mangin©FRED MARVAUX/REA

In Vivo, la plus grosse coopérative agricole et agro-industrielle en France, présidée depuis juillet par Philippe Mangin, par ailleurs président de Coop de France, a connu une croissance sans précédent de son chiffre d'affaires de 6,1 milliards d'euros, soit 37,2 % que l'exercice antérieur. Pour l'essentiel grâce à l'explosion de la demande et des prix des céréales, qui comptent pour 2,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de 85 %, à la fois en raison des prix mais aussi grâce à un volume historique de 11 millions de tonnes commercialisées. Les autres secteurs, alimentation animale, agrofourniture et distribution obtiennent aussi des croissances, mais moindres. Mais les dirigeants d'In Vivo attendent désormais un repli de leur activité grains. "La volatilité des prix et des volumes des matières premières demande une grande capacité d'adaptation, nous devons faire face au retour des Russes et des Ukrainiens sur ces marchés, nous retrouvons de niveau de concurrence habituels, souligne Patrice Gollier, directeur général d'In Vivo. Par ailleurs, le marché est devenu totalement imprévisible en raison de la situation économique et des flux de capitaux sur les marchés à terme. Nous sommes contraints de réduire nos positions". Le chiffres d'affaires pourrait diminuer de rien moins qu'un milliard d'euros. Pour certaines entreprises, la volatilité est vraiment une donnée concrète....

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter