Le chiffre d'affaires de bic se tasse au premier trimestre

|

En raison d'effets de changes défavorables, le groupe accuse un recul de 0,7 % par rapport à la même période de l'an dernier, à 295 millions d'euros.

Bic a notamment souffert des fluctuations du dollar états-unien et du real brésilien, devises dans lesquelles est libellé quelque 60 % de son chiffre d'affaires. A taux de change constant, les ventes progressent de 7,5 %. C'est l'activité briquets (78,5 millions d'euros sur le trimestre) qui progresse le plus, à + 4,3 % à taux de changes courants.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter