Marchés

Le chiffre d’affaires de la rentrée littéraire fléchit

|

A LA UNELa cuvée 2011 va générer un chiffre d'affaires de 23,1 millions d'euros contre 25,9 millions d'euros en 2010. L’évènement pèse toujours aux alentours de 2,5% du chiffre d’affaires annuel du secteur du livre.

amélie nothomb

La rentrée littéraire 2011 est un catalyseur de chiffre d’affaires moins efficace qu’en 2010. « A ce jour, la rentrée 2011 s’annonce moins forte que celle de 2010 mais devrait tout de même être meilleure que celle de 2008 et 2009 », résume l’Institut GFK, qui vient de publier son bilan sur le sujet.

Plus d’1,2 million d’ouvrages ont été vendus jusqu’ici, pour un chiffre d’affaires de 1,39 million, soit 2,5 % du chiffre d'affaires annuel du secteur du livre, contre 25,9 millions de livres écoulés en 2010 et un CA de 25,9 millions d’euros.
 

Dans le Top 10 des titres 2011 qui se sont le plus vendus en volume (entre août et le 15 octobre), on retrouve Delphine de Vigan avec "Rien ne s'oppose à la nuit" (97 796), suivi de Amélie Nothomb avec "Tuer le père" (87 145) et de Murakami Haruki avec "1Q84 volume1" (81 433).   

Autre fait notable de la cuvée 2011, un nombre record d’éditeurs. Ils étaient en effet 231 représentés, au travers des 704 titres publiés, contre 208 éditeurs en 2010, pour 741 ouvrages.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter