Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Le chiffre d’affaires de Vranken-Pommery Monopole a reculé de 4% en 2012

|

CHIFFRE CLÉ Le chiffre d'affaires consolidé du deuxième acteur des vins champenois s'est établi à 326,1 millions d'euros pour l'exercice clos le 31 décembre 2012 contre 339,6 millions d'euros au 31 décembre 2011, soit un recul de 4%.

Paul François Vranken
Paul François Vranken© DR

Dans un marché estimé en repli de l'ordre de 5% par rapport à 2011, marqué par un environnement concurrentiel très agressif sur le segment des premiers prix, Vranken-Pommery Monopole estime avoir maintenu le cap de sa politique commerciale centrée sur le soutien et le développement de son portefeuille de marques à l'International. La baisse de 5% des ventes de vins de Champagne est partiellement compensée par la progression de 3% des marques de Vins Rosés de Provence et Gris de Gris de Camargue.

Le champagne à la peine en grande distribution

Dans cet environnement difficile, l'activité « champagne » du groupe (268,5 millions d’euros, -4,7%) s'est particulièrement bien comportée, notamment dans les « Pays Tiers» comme le Japon et les Etats-Unis. En France, Vranken-Pommery Monopole a choisi de maintenir le positionnement des marques de Vranken-Pommery Monopole (Vranken, Pommery, Charles Lafitte et Heidsieck & Co Monopole) sans suivre la politique tarifaire adoptée par quelques concurrents, ce qui a pesé sur son chiffre d'affaires réalisé en grande distribution.

Le groupe de Paul-François Vranken a décidé, pour 2013, de renforcer la vente des produits premium de Vranken-Pommery Monopole. Les millésimes d'Or et les millésimes contemporains de Vranken, ainsi que la nouvelle cuvée Apanage Prestige de Pommery seront présentés à ses clients mondiaux au premier trimestre.

Les vins tranquilles sont stables

Le groupe a poursuivi le développement des ventes de ses vins tranquilles, issues de ses Domaines et Châteaux, vins rosés (Listel) et Gris de Gris, tant en Europe que dans les Pays Tiers. Celles-ci ont représenté en 2012, 57,6 millions d’euros (-0,5% versus 2011). « L'installation du château La Gordonne et du Domaine de Jarras dans les réseaux On-Trade a été parfaitement conduite par les équipes commerciales », se félicite le groupe champenois. L'accélération de l'activité des marques s'est traduite, en 2012, par une progression significative des volumes de Sable de Camargue issus des vignobles et propriété du Groupe malgré une météo estivale peu favorable. En parallèle, la baisse apparente de chiffre d'affaires s'explique par une diminution des ventes de vins génériques supérieure à la progression des ventes de vins de marques.

Des perspectives encourageantes

Malgré la baisse de l'activité enregistrée en 2012 dans un environnement de marché perturbé par le contexte économique global et grâce au maintien des investissements en communication pour soutenir le positionnement des marques, l'évolution positive du mix-prix tant pour les Champagnes que pour les vins rosés devrait permettre de préserver la rentabilité du groupe en 2012. Les résultats annuels de ce deuxième acteur du champagne seront rendus publics le 29 mars prochain.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message