Le chiffre d’affaires du marché de Rungis en hausse, à 8,8 milliards d’euros

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les 1 200 entreprises implantées sur le Marché international de Rungis ont atteint un chiffre d'affaire global de 8,8 milliards d’euros en 2013, soit une augmentation de 3,8%. La principale source de croissance ? Les grossistes de fruits et légumes.

La croissance du  MIN est dopée par les grossistes des fruits et légumes, des produits de la mer et de la volaille.
La croissance du MIN est dopée par les grossistes des fruits et légumes, des produits de la mer et de la volaille.

Le marché international de Rungis (MIN), qui réunit 1 200 sociétés, affiche une croissance sereine de 3,8 %. Le MIN pèse  8,8 milliards d’euros à fin 2013. Dans le détail, la croissance provient essentiellement des grossistes en fruits et légumes (+6%), en produits de la mer (+5%) et en volaille (+3,9%).

Effet multiplicateur

Par ailleurs, selon une étude sur le poids économique du MIN réalisée en septembre dernier par le cabinet Utopies, Rungis contribue à l’économie - et à l’emploi- bien au-delà de son seul site. Sur les 7,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires qui sont réinjectés dans l’économie, sous forme d’achats (1 milliard d’euros auprès de prestataires), de rémunérations (320 millions d’euros de rémunération nette) ou de fiscalité (319 millions d’euros d’impôts et taxes), la majorité de cette somme (5,9 milliards d’euros) est investie dans la filière agroalimentaire en France et à l’étranger. Les filières françaises sont les premières à en bénéficier avec 2,92 milliards d’euros injectés sur une année. 2,26 milliards d’euros vont en Europe.

Un plus pour l’emploi

Toujours d’après cette étude, le Marché international de Rungis pèse au total 0,33% du PIB de la France. Chaque emploi sur le MIN permet de créer ou de maintenir 7,5 emplois équivalent temps plein dans l’économie française, soit un impact total de près de 102 000 emplois en France.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA