Le classement exclusif 2010

DossierCLASSEMENTAprès les mauvais résultats de 2008 et de 2009, l'année 2010 a été comme une bouffée d'air frais, amenant avec elle un retour à la hausse des ventes pour la plupart des distributeurs. Des signes encourageants, qu'il faut toutefois analyser avec prudence...

 Alexandre Bompard; PDG de la Fnac, voit ses ventes reculer de 4 % en 2010.
Alexandre Bompard; PDG de la Fnac, voit ses ventes reculer de 4 % en 2010.© LEBEDINSKY

 

E. Leclerc conforte sa place de leader du top 100, avec une progression de 6,5 % de son chiffre d'affaires 2010en France, à 34,8 Mrds €.

LA COURSE AUX MÈTRES CARRÉS PORTE SES FRUITS Les dix enseignes ayant enregistré en 2010 les plus fortes hausses de chiffre d'affaires, en %, par rapport à 2009.

 

LES GROUPEMENTS PLUS FORTS QUE L'E-COMMERCE

À l'image d'Intermarché, deuxième de notre classement, devant Carrefour, les indépendants ont fait la course en tête en 2010, avec des ventes en hausse de 5,1%, pour un total de 91,7 Mrds €. Ils coiffent même au poteau les e-commerçants ! Les intégrés restent loin derrière, avec une hausse moyenne de 2,6%. Mais avec un gain de près de 4 Mrds € en valeur absolue, ils atteignent 156,1 Mrds €.

Répartition du chiffre d'affaires des 100 leaders par forme juridique et modèle en 2010, en %, et évolution, en %, par rapport à 2009.

 

L'ÉQUIPEMENT DE LA MAISON PAIE LE PRIX FORTLes dix enseignes ayant enregistré en 2010 les plus fortes baisses de chiffre d'affaires, en %, par rapport à 2009.

L'ALIMENTAIRE EN GRANDE FORME Les dix enseignes ayant enregistré les principales progressions de chiffre d'affaires, en M €, en 2010 par rapport à 2009.

PPR ENCORE EN DIFFICULTÉ AVEC LA DISTRIBUTION Les dix enseignes ayant enregistré les principales baisses de chiffre d'affaires, en M €, en 2010 par rapport à 2009.

 

LES POIDS LOURDS INVESTISSENT MOINS

Le parc magasins des enseignes alimentaires a augmenté de 0,8 %, après une année 2009 très soutenue (+ 4,6%). Les enseignes d'équipement de la personne ont repris la tête de la course, avec une hausse de 2,9% de leur parc. Confrontées pour beaucoup à une érosion des ventes au mètre carré, elles doivent grandir à tout prix. La culture et le jouet reculent de 4,6% à surface comparable.

Chiffre d'affaires moyen par m2 par secteur de distribution en 2010, et évolution du chiffre d'affaires cumulé du secteur, par m2 et du parc de magasins vs 2009, en %.

 

LES TOURISTES DYNAMISENT LES GRANDS MAGASINS

Incontestablement, les grands magasins ont tiré leur épingle du jeu. Avec une hausse de 8,7% des ventes, les Galeries Lafayette et le Printemps ont bien profité du retour des touristes fortunés venus d'Asie et ou des États-Unis. L'équipement de la maison a gagné plus de 5% de CA, tiré par le dynamisme de But et de Conforama. Enfin, il faut souligner le retour de l'équipement de la personne, après plusieurs années franchement délicates.

Évolution du chiffre d'affaires des 100 leaders de la distribution par secteur en 2010 par rapport à 2009, en %.

 

TOP 100 DES PRINCIPALES ENSEIGNES DU COMMERCE EN FRANCEChiffres clés des 100 principales enseignes de distribution en France, classées en fonction du chiffre d'affaires TTC 2010.

Chiffres clés des 100 principales enseignes de distribution en France, classées en fonction du chiffre d'affaires TTC 2010.

LES CHIFFRES

269,7 milliards d'euros

Le chiffre d'affaires TTC cumulé des 100 premières enseignes en France + 3,4% par rapport à 2009 (+3,8% à comparable)

Sources : LSA, PricewaterhouseCoopers

189 milliards d'euros

Le chiffre d'affaires cumulé des principales enseignes alimentaires en France (70% des ventes totales du top 100) + 3,4% par rapport à 2009

78,7 milliards d'euros

Le chiffre d'affaires cumulé des principales enseignes spécialisées en France + 4,3% par rapport à 2009

LA PHRASE

« Nous avons assisté à la fin de l'érosion des ventes à surface comparable, mais on ne peut pas encore parler d'un rebond. Les 100 leaders ne " surperforment " pas, avec une croissance de 2% du PIB en 2010. »

SABINE DURAND-HAYES, associée de PricewaterhouseCoopers

LA MÉTHODOLOGIE

Réalisé en partenariat avec PricewaterhouseCoopers Transactions, le classement des 100 leaders de la distribution française est établi sur la base des chiffres d'affaires TTC de chaque enseigne, carburants compris. Dans les groupes multienseignes, chaque enseigne est donc classée individuellement (sauf exception). Les données sont issues des déclarations des enseignes ou, à défaut, estimées à partir de diverses sources (rapports annuels, instituts d'études...). Certains chiffres de 2009 ont été revus à la lumière de réévaluations récentes, d'où des différences avec le tableau publié l'an dernier (LSA n° 2146).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2192

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous