Le climat social d'Aldi, Lidl et Schlecker dénoncé

|

Le syndicat allemand des services ver.di accuse les hard discounters Aldi et Lidl ainsi que les magasins Schlecker de recourir « massivement aux heures supplémentaires non rémunérées ».

Le président du syndicat a également dénoncé « les accords salariaux qui ne sont pas respectés, la création de comités d'entreprises empêchée ».
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter