Marchés

Le Comité stratégique de l'agroalimentaire dévoile ses priorités

|
Jean-René Buisson, président de l'Ania
Jean-René Buisson, président de l'Ania

Le Comité stratégique de l'agroalimentaire et de l'agro-industrie a été mis en place aujourd'hui sous la houlette de Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, et de Eric Besson, ministre chargé de l'industrie, dans les locaux de l'Ecole Agroparistech. Il compte une quarantaine de professionnels comme producteurs, distributeurs, des syndicats patronaux et de salariés... Bruno Le Maire en a précisé ce matin les grandes orientations : favoriser la croissance des PME pour qu'elles atteignent "la taille critique suffisante pour exporter", faciliter l'innovation dans la filière, valoriser les produits fabriqués en France et la compétititivité du secteur face à ses concurrents internationaux, notamment l'Allemagne. "Il est temps que nous travaillons tous ensemble, filière par filière, syndicats agricoles, industriels et distributeurs", a précisé le ministre. Au cours de ce premier comité stratégique, dont les actions devraient voir le jour au premier semstre 2011, un accord a été signé entre l'Association nationale des industries alimentaires (Ania) et Oséo, en vue d'améliorer le financement des PME. Jean-René Buisson, président de l'Ania, est vice-président du Comité, coprésidé par Bruno Le Maire et Eric Besson. Jean-René Buisson, a dévoilé les trois premiers groupes de travail : attractivité de la  filière, "qui souffre d'un déficit permanent de 10000 emplois", selon Jean-René Buisson, image globale de la profession, qui n'est pas à la hauteur de "la première industrie du pays", et développement durable

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message