Le commerce alimentaire a maintenu ses effectifs malgré la crise

|

Selon le rapport de branche du commerce de détail et de gros à dominance alimentaire pour 2008, établi par l’Observatoire prospectif, l’effectif des entreprises s’est maintenu à 635 000 salariés, avec une très faible érosion de 0,1 %. Mais la situation varie selon les circuits : les supermarchés enregistrent une hausse des effectifs de 1,10 %, les maxi-discompteurs de 4,7 % alors que les hypermarchés voient leur effectif régresser de 0,1 %. Les entrepôts et centrales d’achat connaissent aussi un recul sensible, respectivement de 3,6 % et 5,5 %. «Alors que la situation est difficile pour les enseignes en raison de la crise, nous avions craint un repli sensible de l’emploi, ce n’est pas le cas », se félicite Jérôme Bédier, président de la FCD. La branche commerce compte 11 422 points de vente, dont 14 % d’hypermarchés qui représentent 47 % des effectifs, 48 % de supermarchés qui représentent 34 % des effectifs et 38 % de maxi-discompteurs, pour 6 % des effectifs. La masse salariale brute s’est élevée à 12,8 milliards d’euros, en hausse de 3 % par rapport à 2007.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter