Le commerce de détail en fruits et légumes à la peine

|

La dernière édition de l’Observatoire du commerce de détail spécialisé en fruits et légumes frais – qui couvre la période 2007-2009 – fait état d’une baisse moyenne de 5,8% en 2009. Les moins frappées sont les Grandes Surfaces du Frais à – 3,1%.  

Selon l’édition de l’Observatoire 2007-2009 du commerce de détail spécialisé en fruits et légumes frais, qui vient de paraître, l’activité de ce secteur est en repli de 5,8 % en moyenne en 2009. Et plus précisément de - 7,5 % pour les primeurs en magasin ; - 4,2 % pour les non sédentaires et – 3,1 % pour les Grandes Surfaces du Frais. Deux tiers des opérateurs affichent un chiffre d’affaires en baisse en 2009, et un tiers présentent un résultat net négatif. Globalement, ce sont les Grandes Surfaces du Frais qui s’en sortent le mieux par rapport aux autres formes de commerces plus traditionnels.
L’étude est menée auprès de 700 détaillants spécialisés en fruits et légumes (dont plus d’une centaine non sédentaires), elle est complétée par une étude économique plus fine auprès de trois groupes d’opérateurs : les spécialistes traditionnels en magasin, les Grandes Surfaces du Frais (GSF) et les spécialistes non sédentaires sur marché. Elle est éditée par le CTIFL.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations