Marchés

Le commerce de thon rouge reste autorisé

|

La conférence de la CITES sur le commerce des espèces sauvages menacées a rejeté jeudi à Doha la proposition de Monaco visant à suspendre les exportations de thon rouge d'Atlantique-Est et de Méditerranée. La principauté de Monaco avait proposé d'inscrire cette espèce de thon à haute valeur commerciale à l'Annexe I de la Convention internationale sur le commerce des espèces sauvages menacées (CITES) afin d'en interdire le commerce international et de protéger cette population victime de la surpêche. "J'espère un débat autour des arguments scientifiques et éviter qu'on passe brutalement au vote", avait confié le représentant de Monaco avant le début de la réunion. "C'est très décevant et très irresponsable", a jugé de son côté Sue Lieberman, directrice des politiques internationales du PEW Environment Group, basé à Washington, qui a regretté que "l'avenir du thon rouge soit désormais renvoyé dans les mains de l'ICCAT", la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique, qui réunit les pays pêcheurs.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message