Le commerce spécialisé a rebondi de 2,2% en décembre 2014 selon Procos

|

La fédération du commerce spécialisé Procos relève une hausse d’activité de 2,2% pour le mois de décembre 2014 (comparativement au même mois 2013). Les ventes privées précoces ont dopé l’activité des ultimes jours de l’année. Reste qu’en cumul annuel le commerce spécialisé enregistre un bilan médiocre à - 0,6%.

Les conditions climatiques plutôt douces en décembre ont eu un effet ‘‘ambigu’’ sur les performances du commerce spécialisé. Elles ont favorisé la fréquentation des commerces. Mais pénalisé certaines ventes comme par exemple celles des pièces d’hiver dans l’équipement de la personne.
Les conditions climatiques plutôt douces en décembre ont eu un effet ‘‘ambigu’’ sur les performances du commerce spécialisé. Elles ont favorisé la fréquentation des commerces. Mais pénalisé certaines ventes comme par exemple celles des pièces d’hiver dans l’équipement de la personne.

La rédaction vous conseille

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

Si en décembre «c’est reparti », le commerce spécialisé n’en bouclera pas moins une année en demi-teinte, symptôme de la morosité économique. Ce sont les conclusions, pour la fin 2014, de Procos, fédération pour l’urbanisme et le développement du commerce spécialisé (représentant 260 enseignes, avec près de 60 000 points de vente). L’activité du commerce de détail spécialisé finit donc le mois de décembre 2014 à + 2,2 %. Ceci par rapport à décembre 2013, à périmètre comparable, selon l’enquête de panel mensuel de Procos. Ainsi, l’activité du commerce spécialisé s’établit en cumul 12 mois 2014 à - 0,6 %.

Source Procos

Effets du climat, du budget Noël, d’internet et des ventes privées !

Si on revient au seul mois de décembre, sa progression se réfère à un historique défavorable. Le mois de décembre 2013 avait fini à - 2,8 %, celui de 2012 à - 3,5 %. Cette hausse s’explique aussi par les décalages calendaires. Ainsi, le mois de décembre 2014 comptait un jour ouvrable de plus qu’en 2013 (26 jours en 2014 contre 25 en 2013). Il faut évidemment compter les conditions climatiques dans ce bilan mensuelles. Pour Procos «le mois de décembre s’étant avéré calme et tempéré a eu un impact ‘‘ambigu’’, en favorisant la fréquentation des commerces, mais en pénalisant certaines ventes comme par exemple celles des pièces d’hiver dans l’équipement de la personne. Et dans le même temps, la baisse du budget des ménages consacré à leurs achats de Noël (de l’ordre de - 4,5 %), comme l’augmentation des ventes sur Internet (en hausse de + 10 %, par rapport à Noël 2013), ont été des freins. » Néanmoins pour réaliser des chiffres d’affaires en progression, nombre d’enseignes ont favorisé leurs ventes privées dès le 26 décembre pour rattraper leur retard sur cette période de vente favorable.

Tous les sites en profitent

Au moins la progression de l’activité bénéficie-t-elle à toutes les catégories de sites. D’abord aux centres commerciaux (+ 3,4 % pour ceux situés en périphérie, + 3,0 % pour ceux situés en centre-ville). Ceci devant les boutiques de centre-ville (+ 1,5 %) puis les moyennes surfaces de périphérie (+ 1,1 %). De même, tous les secteurs d’activités profitent de ce redressement, à l’exception
de la restauration, qui reste en négatif. En définitive, «l’activité du commerce spécialisé termine l’année 2014 à - 0,6 % en cumul. Sur une plus longue période, le commerce spécialisé n’a toujours pas rattrapé ses niveaux d’activités d’avant la crise de 2009 » conclut la fédération.

Source Procos

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter