Le commerce spécialisé accuse un repli de 5,1% en novembre selon Procos

|

Selon le panel mensuel de Procos, la fédération du commerce spécialisé, le mois de novembre 2014 marque un recul de 5,1% de son activité, par rapport à 2013. Si cette baisse se réfère à un historique positif et à un effet calendaire défavorable, c’est surtout l’exceptionnelle clémence du climat qui a été défavorable aux achats pré-hivernaux. Novembre 2014 arrive, depuis 1900, en deuxième place des mois de novembre les plus doux.

Les boutiques de centres commerciaux de périphéries pâtissent moins (- 5,1%) sur le mois de novembre, que celles des galeries marchandes de centre-ville (- 11,4 %). De même, les boutiques en rez-de-chaussée d’immeuble urbaines (- 5,4 %) résistent moins que les moyennes surfaces des parcs d’activités commerciales (- 2,1 %).
Les boutiques de centres commerciaux de périphéries pâtissent moins (- 5,1%) sur le mois de novembre, que celles des galeries marchandes de centre-ville (- 11,4 %). De même, les boutiques en rez-de-chaussée d’immeuble urbaines (- 5,4 %) résistent moins que les moyennes surfaces des parcs d’activités commerciales (- 2,1 %).

Le panel mensuel de Procos, fédération pour l’urbanisme et le développement du commerce spécialisé, enregistre une chute de 5,1% de son activité en novembre, (par rapport à 2013, à période et périmètre comparables). Selon son enquête portant chaque mois sur 50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations.

Source: Procos

Un mois historiquement doux

Sacrée chute ! Il est vrai que cette dégradation de l’activité se réfère à un historique beaucoup plus favorable il y a un an. Le mois de novembre 2013 avait fini à + 2,4 %. Les décalages calendaires ont aussi joué. Le mois de novembre 2014 comptait certes le même nombre de jours ouvrables que le mois de novembre 2013 (vingt-quatre), mais un samedi de moins (quatre en 2014 contre cinq en 2013). Les conditions climatiques ont également déréglé l’activité. «Novembre 2014 se place au 2ème rang des mois de novembre les plus doux depuis 1900, derrière 1994 » note Procos. Du coup, l’équipement de la personne n’a toujours pas débuté les ventes de ses collections d’hiver à temps. Si l’on ose dire…

Des chutes d’activité supérieures à 10%

Tous les formats sont en recul. Aussi bien le commerce de centre-ville qui accuse les plus fortes baisses : - 11,4 % pour les boutiques de galerie marchande ; - 5,4 % pour les boutiques en rez-de-chaussée d’immeuble. Que la périphérie, même si elle résiste mieux. Avec des boutiques de centres commerciaux à - 5,1%, et des moyennes surfaces des parcs d’activités commerciales à - 2,1 %. Des disparités apparaissent entre secteurs d’activités. L’équipement de la personne et la culture-loisirs restent les plus en retrait, certaines enseignes enregistrant des chutes de plus de 10 %. La restauration et l’hygiène-beauté sont plus épargnées mais restent en négatif. Seul l’équipement de la maison se redresse. La jardinerie, qui enregistre traditionnellement son pic d’activité en novembre, étant particulièrement bien orientée. Au moins une bonne retombée de la douceur de novembre. Sur une plus longue période, l’activité du commerce de détail continue de se dégrader, à - 0,9 % en cumul à 11 mois. Difficile d’imaginer un bilan 2014 globalement positif sur de telles bases. A moins que décembre...

Source: Procos

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA