Le commerce spécialisé affiche une embellie de 3,9 % en mai selon le panel Procos

|

Qui se souvient que mai 2013 avait été l’un des mois de mai les plus froids depuis 50 ans ! Un an plus tard, la douceur de mai a spécialement favorisé les ventes en équipement de la personne et en sport. Les moyennes surfaces de périphérie sont les premières à profiter de cette embellie à + 4,8 %.

Une progression de 3,9 % entre les mois de mai 2013 et 2014. C’est la plus belle performance mensuelle pour le commerce spécialisé après janvier à + 2,1 %, février à + 1,4 %, mars à + 1,6 % et avril à  -1,2%.
Une progression de 3,9 % entre les mois de mai 2013 et 2014. C’est la plus belle performance mensuelle pour le commerce spécialisé après janvier à + 2,1 %, février à + 1,4 %, mars à + 1,6 % et avril à -1,2%.

« Ahhhh » de soulagement ! Revoilà un mois «joliment » positif pour le commerce spécialisé, avec mai qui affiche un indice d’activité à + 3,9 %. Renouant ainsi une chaîne de mois de reprise depuis le début de l’année, à l’exception d’avril. Puisque janvier s’était affiché à + 2,1 %, février à + 1,4 %, mars à + 1,6 %. Avril ayant donc trébuché à  -1,2%. Toutes ces données sont établies par rapport au même mois de l’année 2013, à périmètre comparable, selon l’enquête de panel mensuel de Procos (50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations). En cumul sur les 5 premiers mois de l’année, l’activité du commerce spécialisé poursuit sa stabilisation en atteignant les + 1,6 %

Source: Procos.

Par Phébus !

Comme souvent il faut « bémoliser » cette performance au regard du mois de référence de l’année passée. Cette évolution se réfère en effet à un historique défavorable : le mois de mai 2013 avait fini à - 2,0 %. Les décalages calendaires ont aussi joué. Le mois de mai 2014 comptait un jour ouvrable de plus (24, contre 23 en 2013), dont un samedi supplémentaire (5 en 2014, contre 4 en 2013). Mais Phébus a aussi ajouté son grain de sel, ou plutôt son rayon puisque nous parlons du soleil. Critère climatologique non négligeable puisque mai 2014 marqué par une grande douceur faisait oublier mai 2013, placé au second rang des mois de mai les plus froids depuis 50 ans !

Viva la périphérie

Les moyennes surfaces de périphérie sont les premières à profiter de cette embellie. Elles finissent le mois à + 4,8 %. Les boutiques arrivent pour leur part à + 3,8 % en centre-ville (en rez-de-chaussée d’immeuble comme en galerie) et à + 3,2 % en galerie de centre commercial de périphérie.

De l’effet du redoux et des plafonnements de remboursement sur les ventes

Soleil ne veut pas dire succés tous rayons ! Les résultats par secteur d’activités restent très hétérogènes. « L’équipement de la personne et le sport réalisent un beau mois, grâce au redoux, alors que l’hygiène beauté est tiré par les achats anticipés dans l’optique, conséquence de l’annonce gouvernementale d’un plafonnement des remboursements de lunettes, à partir de 2015 » analysent les experts de Procos. Les autres secteurs d’activités sont plus à la peine, l’équipement de la maison comme la restauration restant négatifs.
 

Source: Procos.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter