Le commerce spécialisé boucle péniblement son premier semestre à +0,25% selon Procos

|

L’activité du commerce de détail spécialisé est encore légèrement en positif à 0,25 % au premier semestre 2012, selon l’enquête de conjoncture semestrielle réalisée cet été par Procos (Fédération pour l’urbanisme et le développement du commerce spécialisé) auprès de ses 260 enseignes adhérentes. Seuls s’en sortent en positif l’alimentaire spécialisé (+ 0,70 %) et l’hygiène beauté santé (+ 2,70 %).

Le PAP enfants fait partie des poches de résistance dans un secteur déprimé
Le PAP enfants fait partie des poches de résistance dans un secteur déprimé

Les prêt-à-porter hommes et enfants plus résistants

Sans surprise, l’équipement de la personne n’est guère porteur au 1er semestre 2012. Les enseignes Procos en PAP femme reculent de manière importante à - 5,5 %. Le PAP homme souffre un peu moins, à - 1 %. Le PAP enfant dégage des chiffres d’affaires en hausse, à + 1,5 %. Quant au PAP mixte, il est également positif selon Procos, à + 0,8 %. Côté chaussures, le secteur est également négatif à – 3%. « Outre les arbitrages à la baisse des ménages, les soldes de janvier étaient moyennes et la météo exécrable au printemps, commente-t-on à la Fédération ». En soulignant «le seul indicateur des chiffres d’affaires ne représente pas nécessairement la réalité, ce qui compte c’est la marge qui baisse depuis des années ».

L’exception alimentaire

Si l’alimentaire spécialisé recule de 1 % en volume (selon la Banque de France), les enseignes adhérentes Procos sont globalement moins touchées par la crise, à + 0,7 % au cours des 6 premiers mois. Ceci « compte tenu de leur positionnement majoritairement moyen voire haut de gamme. La qualité devient l’une des tendances de consommation et l’arbitrage se fait ces derniers temps en faveur de l’alimentaire spécialisé plutôt que sur d’autres produits ». De même restauration a été jusque-là préservée puisque les enseignes Procos finissent le premier semestre à -1,7 % en moyenne. Et surtout, la restauration rapide surperforme (à + 3,7%), alors que la restauration à table enregistre des résultats en baisse parfois importants (à -2,5%).

La « bulle » du bricolage-jardinage

L’équipement de la maison est aussi sur une tendance baissière. Si le marché du meuble résiste à + 0,5 % (IPEA), les enseignes Procos régressent de 1,7 %. Les performances sont diverses. « Plusieurs acteurs majeurs connaissent des difficultés, alors que des groupes plus modestes, dans la décoration notamment, ressortent avec des résultats semestriels positifs, explique-t-on chez Procos. Un autre secteur permet de tirer le marché vers le haut, celui du bricolage-jardinage. Les enseignes Procos progressent de 2,8 % en moyenne.

Le sport "réchauffé" par le froid en début d'année

Les résultats du secteur loisirs sont très contrastés. Le marché du sport reste très dynamique. Procos affiche + 3 % avec un 1er trimestre particulièrement bon, la vague de froid en février et mars permettant la vente de grosses pièces. Le 2ème trimestre a été moins porteur, en raison d’une météo défavorable et au décalage des soldes d’été. Le jouet - jeux vidéo est au contraire rattrapé par la crise, les enseignes Procos sont en repli, à - 3,2 %, baisse qui s’explique par l’absence de grosses sorties.

La fatalité culturelle

Le secteur des loisirs le moins susceptible d’embellie est évidemment la culture qui doit faire face à une crise tendancielle. Le marché de la musique enregistre une baisse de - 5 % (SNEP) ; celui du livre de - 7,8 % en volume (Banque de France). Les adhérents Procos sont également sur une tendance baissière avec un prix de vente moyen en baisse. Cependant «s’il est un secteur contra-cyclique c’est bien celui du cinéma, nuance Procos. Selon le CNC, le 1er semestre progresse de 6 %, avec deux mois très positifs : janvier (+ 10 %) et avril (+ 51 %). La tendance est positive en 2011, les entrées atteignent 215 millions.

La parfumerie championne

Autre secteur « souriant » l’Hygiène Beauté Santé affiche chez Procos une forme meilleure encore que son marché global, puisque la Fédération pointe la parfumerie en progression de 2,7 %, l’optique réalise un petit + 0,6 %. Le secteur de la coiffure a correctement commencé l’année, à + 1,7 % de janvier à juin 2012.

Composer avec le e-commerce

Signe des temps, Procos intègre aussi le commerce en ligne dans son bilan semestriel. La fédération du commerce spécialisé rappelant que selon la Fevad, le chiffre d’affaires de l’e-commerce a progressé de 24 % au 1er semestre 2012. Le nombre de transactions faisant un bond de 30 %. « Toutefois, signe de la crise, le panier moyen est en repli de 4 %. Et la part du e-commerce pour les enseignes adhérentes Procos augmente sensiblement, de 5,4 % du chiffre d’affaires en 2011, à 7,2 % au 1er semestre 2012 ».

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message