Le commerce spécialisé boucle janvier à -3,5% [Procos]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Il devient de plus en plus difficile de séduire les clients avec le rendez-vous des soldes de janvier, à l’issue d’un période de promos qui débute en novembre avec le Black Friday, et se rythme ensuite par de nombreuses ventes privées.

Le Black Friday débutant dès novembre, suivi de multiples opérations de ventes privées de fin d’année, diminue d’autant les performances des soldes de janvier.
Le Black Friday débutant dès novembre, suivi de multiples opérations de ventes privées de fin d’année, diminue d’autant les performances des soldes de janvier.

Les mois de janvier se suivent et se ressemblent, concernant les ventes du commerce de détail spécialisé. Selon le panel de Procos, la fédération du commerce spécialisé, janvier 2018 affiche en effet une activité en baisse de 3,5 %, par rapport au même mois de l’année précédente, et à surface égale. Résultat décevant, dans la continuité d’un mois de janvier 2017 à - 6,2 %. Rappelons que Procos interroge 50 enseignes sur leur performance dans 50 pôles de références situés dans 15 agglomérations.

Une période de soldes rallongée par le Black Friday

La cause ? "Pour la grande majorité des acteurs, les soldes ont donc été en deçà des attentes, et ceci dès la première semaine" répond le communiqué de Procos. Les acteurs s’accordent à dire que les soldes sont trop longs. Le vrai bilan sera établi fin février mais les premiers échos des professionnels ne sont pas rassurants. De plus "il semble que, même pour les quelques acteurs satisfaits des soldes la première semaine (soit 9 % selon un sondage réalisé au sein des adhérents Procos), l’effet a été de très courte durée. Aujourd’hui, il est donc difficile de séduire les consommateurs à l’issue d’une très longue période de promotions qui débute en novembre avec le Black Friday et rythmée ensuite par de nombreuses ventes privées".

L’équipement de la personne en berne, celui de la maison en forme

Toutefois, des contrastes s’établissent entre les secteurs. En effet, l’équipement de la personne termine le mois en fort négatif (- 7,7 % en moyenne dans le panel Procos), et seuls quelques acteurs réalisent un mois positif par rapport à janvier 2017. En revanche, le secteur de l’équipement de la maison réalise des résultats très sensiblement meilleurs (+ 4,5 %).

Des GMS périphériques résistantes

Concernant les typologies d’implantation, les moyennes surfaces de périphérie réalisent un mois de janvier meilleur  (- 0,2 %) que les autres acteurs en net retrait. Les magasins en centres commerciaux sont en régression tant ceux situés en périphérie (- 4,6 %) que ceux en centre-ville (- 7,4 %). Quant aux magasins de rue, ils sont également en baisse (- 4,3 %) mais ils résistent mieux que les magasins situés en centres commerciaux de centre-ville.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA