Le commerce spécialisé en chute de 4,8 % en mai 2018 [panel Procos]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les jours fériés, la météo, voire même les anticipations d’achats des French Days de fin avril, ont déprimé le chiffre d’affaires du commerce spécialisé de 4,8% en mai 2018. La fédération Procos fait aussi état d’une fréquentation en recul de 5,3 %.

Si l’activité de mai a été négative dans toutes les polarités qu’elles soient en centre-ville (- 6 %) ou en périphérie (- 4,1%), ce sont cependant les magasins en rue (- 3,9 %) ou les moyennes surfaces de périphérie (- 2,8 %) qui ont relativement mieux résisté. Photo du centre-ville de Metz.
Si l’activité de mai a été négative dans toutes les polarités qu’elles soient en centre-ville (- 6 %) ou en périphérie (- 4,1%), ce sont cependant les magasins en rue (- 3,9 %) ou les moyennes surfaces de périphérie (- 2,8 %) qui ont relativement mieux résisté. Photo du centre-ville de Metz.© Philippe Gisselbrecht

La parenthèse enchantée du commerce spécialisé aura été de courte durée ! Selon le panel de la fédération Procos, après l’embellie du mois d’avril (+ 4,7 %), notamment sensible sur l’équipement de la personne, l’activité de mai s’est terminée à nouveau en régression à - 4,8 % à surface égale. Rappelons que janvier, février et mars s’étaient successivement affichés en chute de 3,5 %, 5,2% et 0,9 % ! Ce qui signifie qu’en cumul sur les 5 premiers mois de 2018, tous secteurs du commerce spécialisé confondus, l’activité à surface comparable est - évidemment - négative à - 2,7 %. Ces chiffres émanent d’un panel de 50 enseignes interrogées sur leur performance dans 50 pôles de références situés dans 15 agglomérations.

Jours fériés, météo et French Days

Concernant la piètre performance de mai, le nombre de jours fériés – quatre- a joué sur l’activité de ce mois atypique. "De même, la météo très changeante et dégradée sur une partie du mois a eu d’évidentes conséquences sur le comportement des consommateurs" commente le communiqué de Procos. Qui s’interroge aussi "peut-on estimer que les ''French Days'' (27 avril au 1er mai) ont généré des anticipations d’achats en avril ?". Bref, pour toutes ces raisons, mai a été particulièrement difficile pour l’équipement de la personne (- 8,5 %). Alors que l’équipement de la maison (- 1 %) et les activités de culture-loisir (- 2,5 %) ont connu des évolutions moins défavorables. La restauration est l’un des seuls secteurs en léger positif (+ 0,5 %).

Centres commerciaux en souffrance

L’activité de mai a été négative dans toutes les polarités qu’elles soient en centre-ville (- 6 %) ou en périphérie (- 4,1%). Les difficultés ont davantage été ressenties dans les centres commerciaux de centre-ville (- 9 %). Les centres commerciaux de périphérie sont également en-dessous de la moyenne (- 5,5 %).  Alors que les magasins en rue (- 3,9 %) ou les moyennes surfaces de périphérie (- 2,8 %) résistent un peu mieux.

Une fréquentation à l’égale des chiffres d’affaires

Mais Procos ne s’intéresse pas seulement aux chiffres d’affaires des magasins. Selon l’Observatoire de la fréquentation des points de vente Procos/Stackr, la baisse est de 5,3 % en mai 2018 (versus mai 2017) soit une baisse comparable à celle des chiffres d’affaires vue plus haut (- 4,8 %). "Ce phénomène de baisse de fréquentation s’observe dans toutes les polarités commerciales, centres-villes et centres commerciaux. Seuls, de très grands centres-villes d’importantes métropoles françaises (plus de 500 magasins) parviennent à mieux résister (-2 % en mai 2018, versus mai 2017)" commentent les auteurs. Sur 12 mois glissants, la tendance à la baisse de fréquentation s’accélère en 2018 après une légère amélioration en 2017.

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA