Le commerce spécialisé en recul de 0,9 % en mars 2018 [Procos]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour le troisième mois consécutif l’activité du commerce de détail spécialisé est en chute selon l’expertise de la fédération Procos. Seuls s’en sortent les secteurs de l’équipement de la maison ou de l’alimentaire spécialisé.

Dans les typologies d’implantation, ce sont les magasins de pied d’immeuble (- 4,4 %) qui se sont le plus mal défendus en mars. Les  centres-villes, en général, étant davantage pénalisés (- 3,1 %) que les commerces en périphérie (+ 0,3 %).
Dans les typologies d’implantation, ce sont les magasins de pied d’immeuble (- 4,4 %) qui se sont le plus mal défendus en mars. Les centres-villes, en général, étant davantage pénalisés (- 3,1 %) que les commerces en périphérie (+ 0,3 %).© Xavier MARCHANT - Fotolia.com

La rédaction vous conseille

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

En janvier 2018, l’indice mensuel d’activité du commerce de détail spécialisé s’affichait à - 3,5 %, et chutait plus encore en février, à -5,2%. Si elle ne retourne pas à des valeurs positives, au moins la tendance pour mars se redresse-t-elle, avec un bilan à - 0,9 % pour le mois. Ce qui, en cumul pour les trois premiers mois de l’année donne un indice trimestriel à - 3,2 %. Rappelons que la fédération du commerce spécialisé Procos calcule cet indice en interrogeant 50 enseignes sur leur performance, dans 50 pôles de références situés dans 15 agglomérations.

Deux secteurs en surperformance

Ce chiffre proche de l’immobilisme cache en fait des résultats très divers en fonction des secteurs d’activité. Au rang des surperformances on trouve l’équipement de la maison (+ 3 à + 5 %), l’alimentaire spécialisé (+ 2 %) de même que les activités de services. En revanche, peste soit des aléas de climat, l’équipement de la personne subit à nouveau des phénomènes météorologiques défavorables faisant chuter l’activité du mois à - 7 %. Ces éléments sont désormais confortés par les chiffres de l’observatoire Procos/Stackr des entrées magasins à - 7,7 % en mars 2018 (par rapport à mars 2017). Procos souligne que "ce mois de mars 2018 en négatif de 0,9% se compare à un mois de mars 2017 performant (+ 2,1 %)".

Des centres villes pénalisés

Sous l’angle des typologies d’implantation les commerces en périphérie terminent le mois légèrement mieux (+ 0,3 %) que ceux des centres-villes nettement plus pénalisés avec une activité à - 3,1 %. Et spécialement pour les magasins de pied d’immeuble (- 4,4 %). En cumul trimestriel, l’activité est tout aussi négative en centre-ville (- 4,6 % en moyenne) qu’en périphérie (- 2,4 %). Finalement ce sont les moyennes surfaces de périphérie qui s’effondrent le moins avec un indice à - 1,9 %.

Triste topic

Et le communiqué de Procos, de (tristement) conclure : "un premier trimestre à vite oublier. Après des soldes médiocres et deux mois de perturbations météorologiques, les éléments conjoncturels n’étaient pas favorables. Souhaitons que les grèves des transports et les vacances scolaires n’impactent pas trop l’activité du mois d’avril. Mais, est-ce bien réaliste ? Il est essentiel que tous les observateurs tiennent compte de ces phénomènes exogènes pour analyser avec un peu de hauteur l’activité du commerce de détail tant elle subit depuis plusieurs mois des phénomènes particuliers. Cette situation risque de perdurer encore quelques semaines, ce qui, bien entendu, sera fortement défavorable à la fréquentation des magasins et des lieux de commerce… ".

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA