Le commerce spécialisé finit l’année 2015 stable par rapport à 2014

|

Les ventes de décembre 2015 ont été stables, par rapport au même mois de 2014, pour les enseignes du commerce spécialisé. De quoi également finir l'année sur ce même constat. Avec, quand même, les commerces de périphérie qui s'en sortent bien mieux que ceux de centre-ville.

Les commerces de périphérie ont fini 2015 avec, en moyenne, une progression de leurs ventes de 0,5%. A l'inverse, les commerces de centre-ville affichent un recul de 1%.
Les commerces de périphérie ont fini 2015 avec, en moyenne, une progression de leurs ventes de 0,5%. A l'inverse, les commerces de centre-ville affichent un recul de 1%.© zhu difeng - Fotolia

Jusqu’en octobre 2015, tout allait plutôt bien, avec des ventes en légère progression de 0,5% pour les enseignes du commerce spécialisé, selon la fédération Procos. Las, les attentats de novembre sont venus enrayer cette belle mécanique, avec un recul, sur ce mois si particulier, de 4,9%. Et si décembre s’est finalement avéré stable par rapport à l’année dernière, cela n’a pas permis de « sauver » l’année.

Au final, en effet, les enseignes du commerce spécialisé ont fini 2015 avec des ventes stables par rapport à 2014. Ce zéro n’étant qu’une moyenne, les variations diffèrent selon les formats de vente, évidemment.

La périphérie fait mieux que le centre-ville

Les boutiques de centre commercial de périphérie sont celles qui s’en sortent le mieux avec, pour 2015, une croissance de leurs ventes de 0,7%. Les grandes et moyennes surfaces de périphérie affichent quant à elle un +0,3%. Cela permet aux commerces de périphérie dans leur ensemble de finir 2015 en croissance de 0,5%.

A l’inverse, les commerces de centre-ville souffrent, à -1%, les boutiques « de rue » comme celles de centre commercial faisant jeu égal à -1% et -0,9%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations