Le conflit s’apaise chez Lidl

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Lidl

Après quatre jours de tensions entre la direction, les syndicats et les salariés, le conflit a pris fin au sein de l’enseigne. Tout a commencé par un mouvement de grève, lancé par deux syndicats, l’Unsa et la CGT, le 2 décembre, dans l’ensemble des magasins, les entrepôts et les deux sièges sociaux de Strasbourg et de Rungis. Ces derniers entendaient dénoncer « des conditions de travail qui n’ont cessé de se dégrader depuis l’arrivée de la nouvelle direction » en 2012, et soulignaient le « manque d’effectifs », « les exigences de la direction concernant la productivité » et un « management basé sur la menace, la contrainte et l’intimidation ». Suivie, selon les syndicats, par 3000 personnes, des entrepôts et des magasins ont été perturbés (voir photo). Ce que dément la direction, qui a abandonné toute poursuite judiciaire contre les salariés qui avaient bloqué l’entrepôt de Montceau-les-Mines. Lidl emploie 20 000 salariés dans 1600 magasins et 25 entrepôts.  

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA