Le Conseil du Commerce de France mitigé sur le plan commerce du gouvernement

|

Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme à dévoiler son plan d’action pour le commerce et les commerçants. Le Conseil du Commerce de France (CCF) salue certains points mais en déplore d’autres.

1011_Gerard_ATLAN2

Face aux 50 mesures détaillées dans ce plan, le CdCF se prononce et révèle les ppoints fort et les points faibles du rapport.

 

Points forts

Le Conseil du Commerce de France apprécie les mesures de renforcement de la compétitivité des entreprises commerçantes que le rapport propose de simplifier et moderniser. Le développement de la formation et de l’apprentissage est également bien vu par le CCF, tout comme la création d’une instance de concertation. Elle permettra d’aborder des sujets sensibles, tels que la sécurité des commerces, le travail le dimanche, l’accessibilité ou encore l’éclairage.

 

Points faibles

Le CCF relève pourtant une absence totale de mesures qui favorisent l’adaptation du commerce à l’évolution du mode de vie ou l’ambition touristique de la France. L’encadrement des drives est également contesté par le CCF.

 

Retrouvez l’intégralité du plan d’action du gouvernement pour le commerce.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter